La cérémonie du thé au Japon. Le guide complet.
Partagez cet article

La cérémonie du thé au Japon est connue sous différentes appellations : sadô (茶道, la voie du thé), chanoyu (茶の湯, eau chaude pour le thé) ou bien encore chadō (茶道, chemin du thé).

Vous pouvez constater que ces trois mots ont en commun le kanji (idéogramme emprunté au chinois qui sert à écrire une partie de la langue japonaise) qui signifie “thé”.

Ce rituel est profondément ancré dans la culture japonaise. Il incarne l’élégance, la simplicité et la spiritualité.

Chaque geste effectué et chaque objet utilisé ont une signification précise.
Découvrons ensemble les origines et l’univers de cette pratique ancestrale ! (vu la complexité du sujet, je vais essayer d’être la plus claire et pédagogue possible 😉 ).

1.Les origines de la cérémonie du thé au Japon

Il nous faut remonter au IXème siècle pour trouver les racines de la cérémonie du thé au Japon.

À l’origine

Ce sont des moines bouddhistes qui ont introduit la pratique chinoise de boire du thé qui, à l’époque, était principalement destinée à des fins médicinales et n’était pas encore associée à des rituels spécifiques comme c’est le cas à présent.

Le moine Eisai

C’est finalement au XIIème siècle que la cérémonie du thé a connu une transformation significative grâce à l’influence de la philosophie zen.

Le moine Eisai (明菴栄西, Myōan Eisai,1141-1215) – fondateur de l’école Rinzai (臨済宗, Rinzai-shū), une des trois écoles du bouddhisme zen – a joué un rôle clé dans cette évolution. Il croyait aux propriétés médicinales et spirituelles du thé et il a encouragé sa consommation dans les temples bouddhistes.

L’ère des maîtres du thé

La cérémonie du thé au Japon a gagné en popularité au cours de l’ère des samouraïs (entre le XIIème et le XVIème siècle), période pendant laquelle les “maîtres du thé” ont joué un rôle crucial dans son développement.

L’un des maîtres les plus influents est certainement Sen no Rikyū (千利休, 1522-1591), qui a établi les fondements esthétiques et philosophiques de la cérémonie japonaise du thé tels que nous les connaissons aujourd’hui.

Il a mis l’accent sur la simplicité, l’harmonie et l’appréciation de chaque moment

L’évolution contemporaine

Au fil des siècles, la cérémonie du thé a continué à évoluer, s’adaptant aux changements sociaux et culturels du Japon. Elle est passée d’une simple boisson à un rituel élégant et spirituel d’une grande richesse culturelle.

2. Où se déroule une cérémonie du thé ?

La cérémonie du thé se déroule dans un espace spécialement aménagé pour elle, appelé chashitsu (茶室, salle de thé).

Il s’agit d’une petite pièce ou d’un pavillon qui est conçu pour créer une ambiance intime et sereine.
Sa porte d’entrée est basse afin que les invités se penchent, symbolisant ainsi leur humilité.

Salle de thé japonaise par Ryutaro Tsukata
Chashitsu par Ryutaro Tsukata

Son emplacement

Les chashitsu sont souvent situés dans des jardins traditionnels japonais ou à proximité de la nature, pour permettre aux participants de se sentir connectés à elle. 

Cela renforce également le lien entre le concept de wabi-sabi (le fait d’apprécier la beauté de l’impermanence. Je ferai un article complet à ce sujet) et la cérémonie du thé.

Sa décoration

Un chashitsu est construit de façon simple et épurée et sa décoration est soigneusement choisie.

On y trouve généralement :

  • un sol recouvert de tatamis
  • un tokonoma (床の間) : une petite alcôve surélevée qui est utilisée pour exposer des objets d’art japonais saisonniers tels qu’un chabana (茶花, arrangement floral spécialement conçu pour la cérémonie du thé) ou des kakemono (掛物) / kakejiku (掛軸) par exemple.
  • des fusuma (襖) : des cloisons coulissantes recouvertes de papier de riz et parfois ornées de peintures (avec des motifs naturels ou abstraits) ou de calligraphies.
  • des objets et des ustensiles : des bols à thé nommés chawan (茶碗), des boîtes à thé nommées natsume (枣)…
  • des objets d’art : des céramiques japonaises (陶磁器 tojiki, yakimono 焼物 ou tōgei 陶芸), des laques japonaises (漆器 shikki), des sculptures en bois
  • des éclairages : la lumière naturelle joue un rôle important dans un chashitsu. C’est pourquoi les fenêtres sont conçues pour diffuser doucement la lumière extérieure.

Les luminaires sont, quant à eux, choisis pour créer une ambiance douce et tamisée.

Cérémonie du thé au Japon. Kakemono et chabana décorant le chashitsu.
Kakemono et chabana

3. Les 4 principes de la cérémonie du thé au Japon

La cérémonie du thé au Japon repose sur 4 principes fondamentaux qui sont appelés les “quatre piliers de la cérémonie du thé”. 

Ils guident non seulement la manière de préparer et de servir le thé, mais ils reflètent également des valeurs culturelles et philosophiques.

Je vous les présente.

Harmonie : Wa (和)

L’harmonie est au cœur de la cérémonie du thé. Elle se réfère à l’harmonie entre les participants, entre l’homme et la nature, ainsi qu’entre les éléments de la cérémonie elle-même.

Cela implique de créer une atmosphère paisible et équilibrée, où chacun se sent à l’aise et connecté aux autres et à l’environnement.

Respect : Kei (敬)

Comme je vous en ai déjà parlé dans cet article , le respect est une valeur clé dans la culture japonaise, et il est particulièrement important dans la cérémonie du thé au Japon.

Il s’agit de montrer du respect envers les autres participants, envers l’hôte, envers les objets utilisés lors de la cérémonie et envers les traditions et l’histoire de la cérémonie du thé elle-même.

Pureté : Sei (清)

La pureté fait référence à la pureté d’esprit et à la propreté physique.

Avant d’entrer dans la salle de thé, les participants se purifient symboliquement en se lavant les mains et la bouche.

Les ustensiles utilisés et l’espace sont également maintenus propres et impeccables, reflétant ainsi la recherche de la clarté et de la simplicité.

Sérénité : Jaku (寂)

La sérénité représente la tranquillité d’esprit et le calme intérieur qui sont encouragés pendant la cérémonie du thé. Cela implique de laisser de côté les préoccupations du monde extérieur et de se concentrer pleinement sur le moment présent.

Au Japon, la cérémonie du thé est une occasion de se retirer du tumulte de la vie quotidienne et de trouver la paix et la contemplation dans ce rituel.

Ces quatre principes interagissent de manière harmonieuse pour créer une expérience profonde et significative lors de la cérémonie.

Chaque geste et chaque élément sont emprunts de ses valeurs, ce qui en fait bien plus qu’une simple dégustation de thé : une expression raffinée de la culture et de la philosophie japonaises.

4. Le déroulement de la cérémonie du thé au Japon

La cérémonie du thé suit un déroulement minutieusement orchestré qui célèbre l’élégance et la simplicité

Il y a en général 4 ou 5 invités. Chacun d’entre eux possède un titre :

  • le teishu (l’hôte / l’hôtesse) vêtu d’un kimono, qui prépare et sert le thé (pour des raisons pratiques, je vais seulement utiliser le mot “hôte” pour le reste de l’article).
  • le shokyaku (正客), l’invité principal. C’est la seule personne à être autorisée à parler directement avec le teishu. Si d’autres invités veulent lui demander quelque chose, ils doivent passer par l’intermédiaire du shokyaku.
  • les jikyaku (次客), les autres invités.

Voici les 6 étapes clé de la cérémonie :

La préparation

Avant l’arrivée des invités, l’hôte de la cérémonie se prépare minutieusement en disposant les dōgu (道具, ustensiles) nécessaires :

  • le chawan 茶碗 : bol à thé.
  • le chakin 茶巾 : petit morceau de tissu en lin utilisé pour nettoyer et essuyer le chawan.
  • le chasen 茶筅 : fouet en bambou.
  • le chaki 茶器 : boîte à thé. Il en existe de 2 sortes : natsume (枣), une petite boîte qui contient la quantité de poudre utilisée lors de la cérémonie, et cha-ire (茶入), une boîte à thé plus grande qui est utilisée pour stocker de plus grandes quantités de thé en poudre.
  • le chashaku 茶杓 : cuillère à thé doseuse.
  • l’hishaku 柄杓 : louche en bambou utilisée pour verser l’eau. 
  • le kaishi 懐紙 : petite serviette en papier utilisée comme assiette pour les wagashi 和菓子, les petites pâtisseries japonaises servies au cours de la cérémonie du thé.
  • le fukusa 袱紗 : carré de soie utilisé pour le nettoyage symbolique du chashaku et du chaki. Il est également utilisé pour manipuler le couvercle de la bouilloire brûlante.

L’hôte prend également le temps de décorer le chashitsu (salle de thé) avec des objets d’arts simples et épurés.

Cérémonie du thé au Japon. Chasen, chashaku et thé matcha par Monstera.
Chasen, chashaku et thé matcha par Monstera

L’accueil des invités

Les invités sont accueillis avec une profonde gratitude par l’hôte de cérémonie.

Avant d’entrer, les invités enlèvent leurs chaussures et se dirigent vers un tsukubai (蹲踞, bassin en pierre) où ils se purifient symboliquement en se lavant les mains et en se rinçant la bouche avec de l’eau.

Chacun se salue de façon respectueuse en s’inclinant légèrement.

Les invités s’assoient ensuite en position seiza (正座, assise correcte). Je vous ai mis une photo plus bas.

Pour nous qui ne sommes pas habitués, c’est une position très inconfortable et très dure à tenir

Lors de la cérémonie du thé à laquelle j’ai assisté (elle était organisée par mon école de japonais à Tokyo), c’était une véritable souffrance pour moi au bout d’un quart d’heure seulement (les jambes engourdies, des lourdeurs…). 

Heureusement, on a été autorisé à s’asseoir de manière “plus confortable” mais avec une différence de taille : les garçons pouvaient s’asseoir en tailleur mais nous les filles, on avait seulement le droit d’être assises, nos deux jambes ramenées et repliées du même côté (dans un souci d’élégance 😉 ) . 

Ce n’était pas franchement confortable mais au moins, j’ai pu finir la cérémonie sans trop souffrir… Par contre, j’ai eu du mal à retrouver des sensations dans mes jambes ensuite ! 

Pour rappel, une cérémonie du thé traditionnelle au Japon peut durer d’une à plusieurs heures (selon le type de cérémonie et le niveau de détail).

Cérémonie du thé au Japon. La position seiza.
La position seiza

Le nettoyage des ustensiles

Il s’agit d’un nettoyage (réalisé par l’hôte à l’aide d’un fukusa, un carré de soie) qui consiste à purifier symboliquement l’âme des invités. 

La préparation du thé

L’hôte commence par préparer le thé matcha en mesurant avec soin la poudre à l’aide du chashaku (cuillère à thé doseuse). 

Il verse dans un chagama (pot ou bouilloire en fonte), l’eau qui sert pour le thé.

Ce pot est ensuite déposé sur un ro (炉), un foyer qui est creusé dans le sol recouvert de tatamis et qui est utilisé en automne et en hiver. Un furo (風炉), petit brasero portatif, est utilisé au printemps et en été.

Pour finir, la poudre de matcha est délicatement fouettée dans de l’eau chaude grâce au chasen (fouet en bambou), afin de créer une mousse légère et crémeuse.

Petite précision : un seul et même bol à thé est partagé entre toutes les personnes participant à la cérémonie du thé.

La présentation du bol à thé et la dégustation

Le chawan (bol à thé) est présenté en premier au shokyaku (l’invité principal) qui s’incline pour montrer son appréciation. Il commence par le poser sur l’une de ses mains ouverte à plat et le fait tourner légèrement avec son autre main avant de boire quelques gorgées de thé. 

L’invité principal essuie ensuite le bord du bol avec le chakin (petit morceau de tissu en lin) et l’offre respectueusement à l’invité assis à côté de lui.

Cet invité répète les mêmes actions (l’action de faire tourner légèrement le bol lui évite de boire au même endroit que l’invité précédent) et passe le bol à l’invité suivant (et ainsi de suite jusqu’au dernier invité). Pour finir, le bol va retourner à l’hôte

Le thé matcha est servi sans sucre et a un goût assez prononcé et une certaine amertume (chaque thé a bien évidemment son propre arôme). C’est pourquoi, des wagashi (petites pâtisseries japonaises) peuvent être servies après la dégustation du thé. J’en ai d’ailleurs mangé lors de la cérémonie à laquelle j’ai assisté.

De vous à moi, le thé matcha qui nous a été servi était trop amer à mon goût…

Cérémonie du thé au Japon. Le bol à thé appelé chawan par Yu Kato.
Chawan (bol à thé) par Yu Kato

La fin de la cérémonie du thé

Une fois la dégustation terminée, l’hôte nettoie soigneusement les ustensiles et rétablit l’ordre dans la pièce.

Une courte discussion sur les aspects esthétiques et philosophiques de la cérémonie peut avoir lieu. Elle permet aux invités de partager leurs réflexions.

5. Où assister à une cérémonie du thé au Japon ?

Les touristes étrangers peuvent assister à une cérémonie du thé au Japon. Je vous donne quelques adresses.

À Tokyo :

Imperial Hotel Tokyo : 1 Chome-1-1 Uchisaiwaicho, Chiyoda City, Tokyo 100-8558, Japon. 

Shunkaen Bonsai Museum : 1-29-16 Niihori, Edogawa-ku, Tokyo

132-0001 Japon (on peut apparemment réserver sur ce site). 

Shizu-Kokoro – Chado School : 4 Chome-19-9 Asakusa, Taito City, Tokyo 111-0032, Japon. 

Kimono Tea Ceremony Kyoto Maikoya – Tokyo Branch : 1 Chome-12-2 Asakusa, Taito City, Tokyo 111-0032, Japon. 

Asakusa Jidaiya : dans le quartier d’Asakusa à Tokyo. 
Hisui Tokyo : 4 Chome-3-13 Ginza, Chuo City, Tokyo 104-0061, Japon.

À Kyoto :

Tea Ceremony Camellia Flower : 349-12 Masuyacho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0826, Japon. 

Tea Ceremony Ju-An : 556, Gojo-sagaru, 556 Motoshiogamacho, Shimogyo Ward, Kyoto, 600-8119, Japon (situé dans le temple Jôtokuji). 
Kimono Tea Ceremony Kyoto Maikoya : 329 Ebiyachō, Gokomachi-dori Sanjo sagaru, 329 Ebiyacho, Nakagyo Ward, Kyoto, 604-8076, Japon.

S’il existe une tradition culturelle qui résume l’essence de la grâce et de l’harmonie au Japon, c’est sans aucun doute la cérémonie japonaise du thé

Imprégnée d’histoire et de symbolisme, cette cérémonie va au-delà du simple acte de préparation et de consommation de thé. Elle reflète l’âme de l’esthétique et de la philosophie japonaises.
Si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette tradition empreinte de spiritualité et d’élégance, n’hésitez pas à participer à l’une de ces cérémonies. Vous serez enchantés par cette expérience d’une richesse culturelle inestimable.

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires 😊 

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

4 commentaire

  1. J’ai attendu d’avoir un peu de temps pour lire ton article en toute tranquillité, il est extrêmement intéressant, détaillé et bien présenté ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de faire une cérémonie du thé mais c’est une expérience que j’aimerai vivre 😊

    1. Merci beaucoup Alizée d’avoir pris le temps de lire cet article et de me laisser gentiment un commentaire ! 💕​🌸​
      Je suis très contente que tu l’aies trouvé intéressant. J’avais peur de l’avoir trop détaillé…
      Si tu fais un voyage au Japon, je te recommande vraiment de participer à une cérémonie du thé. Je suis certaine que cela te plaira ! 😊​

  2. Article très intéressant.
    Je n’ai jamais essayé la cérémonie du thé en tant qu’invitée ou pour essayer/apprendre. Juste pris un bol de thé matcha accompagné d’un wagashi de saison dans un joli petit jardin près du la Promenade du Philosophe. C’était un moment paisible, ça me manque.

    1. Merci beaucoup Stéphanie d’avoir apprécié cet article et d’avoir pris le temps de me laisser un commentaire ! 💕​🌸​
      Je suis certaine que cela te plairait beaucoup d’assister à une cérémonie du thé lors d’un prochain voyage au Japon ! 😊​

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *