Partagez cet article

Le sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto est une merveille architecturale. Il est dédié à Inari, la divinité shintô du riz et de la prospérité.

Très connu pour ses célèbres torii (portail) de couleur vermillon, il a traversé les siècles pour devenir un lieu emblématique. Il attire des visiteurs du monde entier.

Découvrons ensemble son histoire millénaire, son architecture éblouissante et sa spiritualité imprégnée par la culture japonaise !

Histoire et origine

Le sanctuaire shintô Fushimi Inari-taisha (伏見稲荷大社) a traversé les époques avec une histoire riche. Il a évolué au fil des siècles pour devenir le site sacré emblématique que nous connaissons aujourd’hui. 

Son histoire remonte au VIIIe siècle, lorsque le clan Hata, influent à Kyoto, aurait érigé les premiers sanctuaires dédiés à la divinité shintô Inari

Pendant l’époque Heian (平安時代, Heian-jidai, 794-1185), le sanctuaire a gagné en importance grâce au soutien de la cour impériale. 

L’époque Edo (江戸時代, Edo jidai, 1603-1868) a été marquée quant à elle par une forte croissance du culte d’Inari. La classe marchande prospère de l’époque en fait la divinité des affaires florissantes. 

De nos jours, le Fushimi Inari-taisha  est devenu un lieu prisé pour ses célébrations traditionnelles, ses festivals et pour le tourisme mondial et culturel.

Petite précision : le terme « taisha” (大社) signifie “grand sanctuaire”.

Torii de tailles diverses au sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto.
Torii de tailles diverses

Merveilles architecturales

Le Fushimi Inari-taisha est reconnu dans le monde entier pour sa beauté. En voici les éléments les plus emblématiques.

Son sanctuaire principal

Le majestueux sanctuaire principal est appelé Honden (本殿), ce qui signifie “bâtiment principal”. Il se distingue par son architecture impressionnante, reflétant l’esthétique traditionnelle des sanctuaires shintoïstes. 

Le Honden est construit en bois (en particulier du cyprès japonais) dans un style architectural appelé nagare-zukuri. Il se compose de toits à pignon ornés de sculptures complexes et de détails artistiques. 

Le Honden du sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto.
Le Honden

Tout comme l’entrée principale du sanctuaire nommée Rōmon (楼門, “porte de la tour”), le Honden se situe au pied d’un mont sacré (nommé également Inari) qui mesure 233 m de haut.

La porte Rômon symbolisant l'entrée principale du sanctuaire Fushimi Inari-taisha.
La porte Rômon

Le sanctuaire Azumamaro

Les personnes souhaitant réussir un examen viennent prier au sanctuaire Azumamaro (東丸神社) qui se trouve dans l’enceinte du Fushimi Inari-taisha.

Le sanctuaire Azumamaro qui se trouve dans l'enceinte du sanctuaire Fushimi Inari-taisha.
Le sanctuaire Azumamaro
Guirlandes fafriquées avec 1000 grues en origami au sanctuaire Azumamaro de Kyoto.
Chaque guirlande est fabriquée avec 1000 grues en origami, sanctuaire Azumamaro

Ses sanctuaires miniatures

Outre le Honden, le Fushimi Inari-taisha compte une multitude de sanctuaires miniatures qui parsèment les sentiers du mont Inari. 
Chacun d’entre-eux, connus sous le nom de Hokora (祠) et dédié à un kami (divinité shintô) populaire, apporte de la diversité spirituelle.

Les mille torii de Senbon

L’une des attractions les plus emblématiques du sanctuaire Fushimi Inari-taisha est le sentier majestueux des mille portes torii. Il est connu sous le nom de Senbon Torii (千本鳥居, “mille torii”).

Un torii (鳥居) est une porte symbolique marquant l’entrée de l’enceinte sacrée d’un sanctuaire shintō au Japon. Rien que le long du chemin sinueux qui s’étend sur plusieurs kilomètres à travers les sentiers du mont Inari, on en dénombre environ 800.

Chacune de ces portes, peintes en rouge vermillon distinctif, représente une offrande faite par des individus, des familles ou des entreprises en reconnaissance des bénédictions reçues de la divinité Inari. Leur nom est peint en noir sur l’un des poteaux du torii.

Noms inscrits sur les torii du sentier Senbon du sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto.
Les noms gravés sur les torii

L’exploration du sentier Senbon est également une aventure physique. Il monte progressivement, offrant une vue spectaculaire sur Kyoto et ses environs. 

Le sentier Senbon des torii  du sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto serpente au milieu des arbres.
Le sentier serpente au milieu des arbres
Lanterne en pierre sur le sentier Senbon au sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto
Lanterne en pierre sur le sentier Senbon

Je vous encourage à profiter de cette apartée spirituelle pour prendre votre temps, respirer l’air de la montagne et vous imprégner de la sérénité du lieu ! 
L’un de mes rêves est de louer un kimono et de courir au milieu du Senbon comme la jeune Chiyo dans le film Mémoires d’une geisha 😊​.

Transition jour-nuit et beauté saisonnière

La beauté des torii évolue avec le cycle jour-nuit. Pendant la journée, la lumière du soleil filtre à travers les portails, créant des jeux d’ombre et de lumière qui amplifient la magie du sanctuaire. 

À la tombée de la nuit, l’illumination des torii crée une atmosphère enchanteresse, transformant le sanctuaire en un lieu mystique et enchanteur.

Le sanctuaire se transforme également au fil des saisons, offrant une expérience visuelle différente à chaque visite. 
Des cerisiers en fleurs à l’automne flamboyant, chaque saison vous permet d’apprécier différemment la splendeur du Fushimi Inari-taisha.

Inari et les statues de renard

Les statues de renard, ou kitsune (狐, esprit surnaturel dans le folklore japonais) sont des entités protectrices qui occupent une place particulière au sein du sanctuaire Fushimi Inari-taisha

Le kitsune étant considéré comme le messager de la divinité Inari, vous trouverez ses petites statues disposées autour des sanctuaires miniatures qui parsèment le mont Inari. 

En tant que gardien spirituel, il veille sur ces lieux sacrés, protégeant les fidèles et assurant la pureté de l’espace.

Statue représentant Inari au sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto.
Statue représentant Inari
Statue de kitsune représentant Inari au sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto.
Statue de kitsune représentant Inari

Les offrandes et les ema

Les visiteurs du sanctuaire offrent souvent des ema – des plaques de bois sur lesquelles ils inscrivent leurs prières ou leurs vœux – à la divinité Inari. 

Les plaques votives en bois avec des têtes de renard au Fushimi Inari-taisha de Kyoto sont accrochées à des présentoirs prévus à cet effet.
Présentoirs pour les ema en forme de tête de renard

Ces offrandes symboliques renforcent la connexion entre les fidèles et les messagers d’Inari. 

Les ema uniques du Fushimi Inari-taisha ont la forme d’une tête de renard, contrairement aux ema typiques, qui ont une forme plus rectangulaire. Le sanctuaire vend ces ema pour 500 yens, soit un peu plus de 3 euros.

Après avoir acheté votre ema, vous devez :

  • dessiner les traits du visage du renard sur le devant et écrire votre souhait au dos.
  • accrocher l’ema avec votre dessin face à vous sur les présentoirs réservés à cet effet.
Plaque votive en bois avec une tête de renard dessinée dessus dans le temple Fushimi Inari-taisha de Kyoto.
Exemple de visage de renard dessiné sur un ema

Visite dans de bonnes conditions

Pour gérer le grand nombre de touristes étrangers qui visitent le Fushimi Inari-taisha, le sanctuaire a installé un certain nombre de systèmes de soutien utiles :

  • Vous trouverez des QR codes dans les locaux à proximité des principaux bâtiments du sanctuaire. Lorsque vous les scannez avec votre smartphone, ils renvoient directement à une page explicative sous forme de texte ou d’audio en anglais, japonais, chinois et coréen.
  • Une connexion Wi-Fi gratuite est proposée par la rue commerçante du quartier, qui s’appelle “Fushimi Inari Village” (伏見稲荷ヴィレッジ).
  • Le personnel du centre d’information parle anglais.

Le sanctuaire étant un lieu très fréquenté, essayez de vous y rendre tôt le matin ou en fin de journée !

Le Fushimi Inari-taisha s’étendant en partie sur le mont Inari, je vous recommande de porter des baskets lors de votre visite !

Plan détaillé du sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto.
Plan détaillé du sanctuaire

Comment s’y rendre

En train

Depuis la gare de Kyoto : prendre la ligne Nara : descendre au 2ème arrêt à la gare Inari (temps de trajet : 5 minutes) qui se trouve à moins de 2 min à pied du sanctuaire.

En bus

Depuis la gare de Kyoto : prendre le bus Minami 5 (南5/ South 5 City Bus) et descendre à l’arrêt Inari Taisha-mae qui se trouve à 7 min à pied du sanctuaire.

Le sanctuaire Fushimi Inari-taisha de Kyoto se révèle être bien plus qu’un simple site touristique. Arpenter son sentier bordé de torii vermillon qui serpente à travers la montagne sacrée Inari est une expérience captivante.

Le visiter vous procure un mélange unique de spiritualité, de nature et de tradition japonaise. C’est une occasion unique de ressentir une connexion profonde avec l’histoire et la culture du Japon.

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires 😊 .

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

4 commentaire

  1. C’est vrai qu’on y était allé à un moment de la journée, où il y avait beaucoup beaucoup de monde.
    ça doit être incroyable à la tombée de la nuit !

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Stéphanie 😊​💗! Si tu as l’occasion de retourner à Kyoto, je te recommande vraiment de le visiter à la tombée de la nuit. Son ambiance mystérieuse et presque irréelle te ravira à n’en pas douter😊​.

  2. En attendant de le voir en vrai je profite de la jolie carte que tu m’as envoyé 😊

    1. Je te souhaite de tout cœur de pouvoir le visiter parce-qu’il est vraiment magnifique en vrai 😊​💗​ !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *