Partagez cet article

Les kokeshi, ces poupées traditionnelles en bois, incarnent l’essence de l’artisanat japonais et ont une signification profonde dans la culture nipponne. 

Ces figurines délicates reflètent une longue histoire de savoir-faire artisanal transmis de génération en génération.

Dans cet article, je vais vous présenter leur histoire, le savoir-faire derrière leur création, leur signification culturelle et comment en prendre soin.

Leur origine

Les kokeshi (こけし) sont des poupées traditionnelles japonaises en bois qui se distinguent par leur forme cylindrique, leur visage arrondi et leurs motifs colorés.

Selon les régions du Japon, il existe différents noms pour les nommer. Je vous en donne quelques-uns : kideko (きでこ), dekoroko (でころこ), dekunobo (でくのぼう), kiboko (きぼこ) ou bien encore houko (ほうこ).

C’est en août 1939 que sera adopté le nom kokeshi, écrit en hiragana こけし, lors de la Convention Nationale de la Kokeshi qui a eu lieu dans la ville de Naruko-onsen (鳴子温泉) dans la région de Tohoku.

Leur histoire commence à la fin de l’ère Edo (vers 1750-1850) dans la région de Tôhoku (東北地方, Tōhoku-chihō) au nord-est du Japon, et sans doute plus particulièrement dans la préfecture de Miyagi (宮城県, Miyagi-ken).

À l’origine, elles étaient de simples jouets pour enfants mais au fil du temps, elles sont devenues des objets de décoration et des œuvres d’art uniques. Les artisans les façonnaient à partir de restes de bois après avoir fabriqué des articles ménagers comme des assiettes et des bols par exemple. 

Kokeshi : poupée traditionnelle japonaise en bois sans bras ni jambes et peinte la main.
Kokeshi traditionnelle par Syan

Deux types de kokeshi

Il existe deux types de kokeshi

La kokeshi traditionnelle (伝統こけ, dentô kokeshi) est spécifiquement fabriquée dans la région de Tohoku en utilisant les mêmes techniques transmises de maîtres à élèves depuis l’époque Edo. 

Elle est reconnaissable à son corps mince et sans membres avec une tête attachée. Fabriquées entièrement en bois, elle est ornée de peintures complexes qui reflètent le style unique de chaque artiste. 

La kokeshi créative (創作こけし, sōsaku kokeshi) est façonnée et produite à l’aide de techniques originales depuis 1947. 

Elle est créée dans un style qui n’obéit pas à un standard particulier, aussi bien au niveau de la forme que de la décoration, contrairement à la kokeshi traditionnelle.  

Depuis 1954, le Premier ministre Japonais décerne même un prix à la plus belle création issue du concours « Kokeshi Creative Doll ». 

Leur fabrication

La fabrication des kokeshi est un artisanat qui demande une habileté exceptionnelle. Les artisans utilisent généralement du bois de cerisier ou de mizuki pour sculpter ces poupées.
Chaque kokeshi est unique, avec sa propre personnalité distincte. Les artisans créent ces poupées avec une précision minutieuse, utilisant des techniques ancestrales pour sculpter et peindre chaque pièce à la main.

Choix du bois

Le choix du bois est crucial dans la fabrication des kokeshi. Chaque type de bois confère une texture et une couleur uniques à la poupée finale. 

Le cerisier se distingue par sa noirceur. Le mizuko ou cornouiller est plus doux et largement utilisé. L’itaya-kaede, un érable japonais, est également utilisé. 

Durant la saison hivernale, les arbres sont abattus et laissés à sécher pendant un à cinq ans avant de pouvoir être utilisés pour fabriquer une kokeshi.

Sculpture et tournage

L’artisan commence par sculpter le bois pour créer la forme de base de la kokeshi. Il utilise un tour de potier pour la façonner en s’aidant d’un rabot ou d’un couteau. 

Le processus de tournage est délicat et nécessite une précision extrême pour obtenir la forme caractéristique des kokeshi. Cette opération se nomme “kubi-ire”.

C’est pourquoi les artisans prennent soigneusement en compte chaque détail pour garantir une finition parfaite.

Ils fabriquent la tête et le corps séparément : ils insèrent la tête dans une petite ouverture pratiquée sur le corps grâce au mouvement de rotation du tour de potier.

Il est à noter que selon la région dans laquelle est fabriquée la kokeshi, le visage et la forme du corps changent. Il existe au total onze variations différentes comme nous le verrons un peu plus tard.

Peinture artistique

La peinture des kokeshi est une étape où l’art et la créativité s’expriment pleinement. Les artisans utilisent des couleurs vives et des motifs détaillés pour donner vie à chaque poupée. 

Certains artistes adoptent des styles traditionnels, tandis que d’autres optent pour des designs modernes et abstraits.
Il est à noter qu’à l’origine, les couleurs utilisées pour les peindre étaient le rouge, le jaune et le violet.

Utilisation de la cire

Pour finir, l’artisan applique une couche de cire dérivée de l’arbre à cire japonais ou de la cire d’abeille, créant un éclat brillant à la surface de la kokeshi.

Chaque kokeshi est unique

Chaque kokeshi étant peinte à la main, il n’y a pas deux visages identiques. C’est en partie ce qui fait leur charme puisque chaque pièce est unique !

Elles ont en outre des expressions différentes. Elles peuvent être heureuses, souriantes, sérieuses… 

Chaque région du Japon a son propre style de création. 

Ces différents styles ont donné lieu à diverses variantes, qui diffèrent selon les artistes et les régions d’origine. Chacun raconte l’histoire de son origine et porte le nom d’un lieu spécifique qui adhère à des directives caractéristiques concernant leur forme, leur couleur et leurs motifs décoratifs. 

Kokeshi : poupée japonaise traditionnelle en bois et peinte à la main avec pour motif un kimono avec des fleurs de prunier.
Kokeshi créative par Piotr Milewski

Les différents types de kokeshi

Voici les 11 principaux types de kokeshi

  • Hijiori
  • Kijiyama
  • Nanbu
  • Naruko
  • Sakunami
  • Togatta
  • Tsuchiyu
  • Tsugaru
  • Yajiro
  • Yamagata
  • Zao Takayu

Les 3 styles les plus connus sont les styles Naruko, Togatta et Zao Takayu.

  • Le style Naruko 鳴子 :

Sa caractéristique la plus distinctive est la façon dont elle grince lorsqu’on tourne sa tête. Son visage est généralement peint avec une seule paupière et de minuscules lèvres rouges. 

Son torse est quant à lui orné d’un motif kasane giku (重菊). Il s’agit d’un empilement de chrysanthèmes peints.

  • Le style Togatta 遠刈田 :

La kokeshi Togatta se distingue par son corps cylindrique et élancé et sa grosse tête aux yeux étroits. Les artisans peignent généralement le dessus de sa tête en rouge, avec des lignes subtilement incurvées qui s’étendent du front aux côtés des deux joues. Elle a pour motifs des chrysanthèmes, des fleurs de cerisier ou des fleurs de prunier.

  • Le style Zao Takayu 蔵王高湯

Le corps de ce type de kokeshi présente une légère courbe vers le bas et est orné de motifs superposés de chrysanthèmes, de fleurs de cerisier ou de pivoines. Le sommet de la tête comporte un tegara (手絡, ornement pour cheveux) représenté par des lignes rouges légèrement courbes.

Kokeshi : 2 poupées traditionnelles japonaises en bois peintes à la main.
Kokeshi par Picture Partners

Les kokeshi dans la culture moderne

Les kokeshi ne sont pas de simples objets de décoration. Elles portent une signification culturelle profonde.

De nombreuses personnes croient en leur capacité à porter chance, à éloigner les énergies négatives et à apporter l’harmonie dans un foyer, en particulier lorsqu’on les offre en cadeau.
C’est pourquoi, leur élégance intemporelle et leur symbolisme en font des objets uniques pour ceux qui recherchent des pièces authentiques liées à la tradition et à l’artisanat japonais à offrir.

Kokeshi personnalisées

Certains artistes offrent des services de personnalisation, permettant aux amateurs de créer leur propre kokeshi unique. Des motifs personnalisés, des tailles différentes et même l’ajout de détails spécifiques rendent ces poupées encore plus spéciales.

Valeur sur le marché de l’art

La popularité croissante des kokeshi a également conduit à une augmentation de leur valeur sur le marché de l’art. 

Les collectionneurs avertis investissent dans ces pièces, non seulement pour leur beauté, mais aussi en tant que témoignages culturels et artistiques. 
Les enchères et les expositions qui leur sont dédiées sont devenues monnaie courante au Japon.

Ma kokeshi : poupée traditionnelle japonaise en bois et peinte à la main avec pour motif un kimono fleuri.
Ma kokeshi achetée chez Quijo

Comment prendre soin de ses kokeshi

Comme mentionné précédemment, les artisans fabriquent les kokeshi à partir de bois naturel, en ajoutant des peintures et des sculptures complexes qui ornent leur surface. Il est donc essentiel de savoir comment les entretenir pour qu’elles gardent tout leur éclat.

  • exposez-les dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière directe du soleil. Elle peut faire pâlir la peinture et déformer ou fissurer le bois. 
  • utilisez plutôt un chiffon doux et sec pour essuyer délicatement leur surface.
  • évitez les produits chimiques agressifs et les matériaux abrasifs. Si nécessaire, utilisez un chiffon légèrement humidifié mais veillez à bien les sécher.
  • évitez de les toucher avec des mains grasses ou sales. Cela peut laisser des marques disgracieuses sur leur surface.

Pour préserver la beauté naturelle du bois, vous pouvez de temps en temps appliquer une petite quantité de cire d’abeille sur sa surface. Cela permettra de nourrir le bois et de faire ressortir sa brillance naturelle. Par contre, veillez à ne pas en appliquer trop !

En les entretenant correctement, vous vous assurez qu’elles garderont toute leur beauté pendant de nombreuses années 😀​.

Informations supplémentaires

  • Au Japon, vous pouvez peindre votre propre kokeshi. Voici l’adresse, à 3 minutes à pied de la station Naruko-Onsen sur la ligne JR Rikuu East Line

Adresse : Sakurai Kokeshi こけしの桜井, Yumoto-26-6 Narukoonsen, Ōsaki, Miyagi 989-6823, Japon.

L’atelier est ouvert de 9h à 17h30.

  • Je vous recommande la jolie boutique parisienne Quijo. Vous y trouverez une multitude de très belles kokeshi anciennes (c’est là que j’ai acheté la mienne 😊​).

Adresse : Quiijo, 107 Rue Cambronne – 75015 Paris

La boutique est ouverte du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Les kokeshi ne sont pas simplement des poupées en bois. 

Au fil du temps, elles sont devenues de véritables ambassadrices de l’art et de la culture japonaise. 

Leur élégance intemporelle et leur symbolisme en font des objets uniques pour ceux qui recherchent des pièces authentiques liées à l’héritage japonais. 

Ces poupées sont créées avec minutie, et leur profonde signification en fait des trésors précieux qui témoignent d’une tradition artisanale qui persiste à travers les générations.

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires 😊 .

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

2 commentaire

  1. J’ai appris plein de choses avec cet article ! Merci Katell

    1. Merci beaucoup Alizée 😘​ ! Je suis contente que tu aies pu apprendre des choses. C’est le cas pour moi également pour certaines choses que je découvre en faisant mes recherches pour écrire mes articles 😉​.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *