Partagez cet article

Vous rêvez de visiter Tokyo mais vous vous demandez comment naviguer dans le dédale des couloirs du métro de cette grande métropole japonaise ? 

Dans cet article, je vais vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur son utilisation et vous fournir des conseils et astuces pour vous garantir une expérience de trajet agréable et sans stress !

Comprendre le système du métro de Tokyo

Tokyo (東京) possède l’un des systèmes de métro les plus étendus et les plus complexes au monde.

Avec plusieurs lignes appartenant à des sociétés différentes, de nombreuses gares et échangeurs, il est important d’avoir une compréhension de base de son système pour pouvoir l’utiliser de façon détendue.

Code couleur et lettres

Le système du métro de Tokyo est organisé en différentes lignes possédant chacune un code couleur et des lettres qui lui sont propres (comme le métro parisien où chaque ligne a sa couleur et son numéro). Chacune représente un itinéraire spécifique. 

Par exemple, la ligne Yamanote (山手線, Yamanote-sen) compte 30 gares, allant de JY-01 à JY-30.  

Sur les plans du métro, cette ligne est représentée de couleur vert clair et est identifiée par les lettres JY (le “J” désigne la compagnie ferroviaire JR East qui la gère et le “Y” désigne la ligne Yamanote).

En dessous, vous avez un numéro qui correspond à une gare spécifique.

Par exemple, sur les plans du métro, la station JY 20 correspond à la gare de Shibuya.

Métro à Tokyo : la station Nezu symbolisée sur la ligne Chiyoda par un C14.
La station Nezu symbolisée sur la ligne Chiyoda par un C14

Les sorties des gares

Les stations de métro de Tokyo sont de vrais labyrinthes avec beaucoup de passage (la station Châtelet à Paris peut vous donner un avant goût 😅). Je vous conseille donc de :

  • vérifiez bien en amont le numéro de la sortie qui est la plus pratique pour vous selon le lieu où vous vous rendez.
  • pour cela, n’hésitez pas à consulter Google Maps (voir plus bas).

Comment franchir les portillons de la gare

  • touchez avec votre carte prépayée (voir plus bas) la borne de lecture des portillons ou insérez votre ticket en entrant mais également en sortant de la gare !
  • si vous possédez une carte prépayée, le tarif du parcours est automatiquement déduit du solde de votre carte lorsque vous passez le portillon automatique de la gare où vous descendez à la fin de votre trajet.

Si le solde de votre carte ou si le tarif choisi pour votre ticket n’est pas suffisant pour régler le parcours à la gare d’arrivée, vous devez utiliser une « machine à faire l’appoint » pour recharger la carte ou régler la différence de votre ticket.

Portillons à l'entrée d'une gare du métro de Tokyo par Ekaterina T.
Portillons à l’entrée d’une gare du métro de Tokyo par Ekaterina T

La signalétique dans les gares

La signalétique dans les gares du métro de Tokyo est très efficace. Vous la trouverez sur des panneaux mais également au sol dans la plupart d’entre elles.

Marquage au sol dans les couloirs du métro de Tokyo
Marquage au sol dans les couloirs du métro de Tokyo

Si vous êtes à la gare de Shinjuku par exemple, vous pouvez vite vous sentir stressé. Elle compte en effet plus de 200 sorties et 51 quais et est bondée la plupart du temps !

Si vous sentez la panique vous envahir, je vous conseille de faire comme moi :

  • soufflez un bon coup pour reprendre vos esprits. 
  • relevez la tête et cherchez les nombreux panneaux indicateurs. Il ne vous reste plus qu’à les suivre jusqu’à trouver votre sortie.

Vous trouverez également du personnel dédié pour aider les gens qui se sentent perdus. Ils parlent anglais normalement.

Affichage dans les couloirs du métro de Tokyo.
Affichage dans les couloirs du métro de Tokyo

Les wagons réservés aux femmes

Depuis le début des années 2000, des trains équipés de wagons réservées aux femmes ont commencé à circuler aux heures de pointe, c’est-à-dire généralement de 6h à 9h et de 17h à 21h ou toute la journée. 

À l’extérieur de la voiture, il y a le plus souvent des pancartes roses indiquant “女性専用車” en japonais et “women only” en anglais. De plus, il y a des panneaux au sol de la gare, juste devant l’endroit où le train s’arrête et où les portes des voitures s’ouvrent.

Conseils pour voyager en métro sans stress

Naviguer dans le métro de Tokyo peut être stressant mais cela ne doit pas gâcher votre expérience au Japon !

Voici donc mes conseils pour rendre votre voyage fluide et agréable.

Achetez une carte à puce (IC) rechargeable

Investissez dans une carte IC  Welcome Suica (à partir de 1000 yens soit un peu plus de 6€), ou PasmoPassport (prix unique de 1500 yens soit un peu plus de 9€) prévues pour les étrangers. Elles vous permettront de voyager sans stress. 

Ces cartes à puce rechargeables vous permettent d’entrer et de sortir des gares sans effort, vous évitant ainsi d’acheter un billet (et de devoir calculer son tarif selon votre destination) pour chacun de vos trajets !

Vous pouvez les acheter à l’aéroport de Haneda ou dans les grandes gares (voir plus bas).

Carte PasmoPassport

Seuls les visiteurs étrangers au Japon peuvent bénéficier de cette carte IC unique.

Vous pouvez l’utiliser :

  • dans les métros, trains et bus dans la région du Kantô (Tokyo, Yokohama, Chiba…)  ainsi que dans tout le pays, à condition que les cartes IC soient acceptées.
  • comme moyen de paiement dans des magasins et des konbini (supérettes) affichant le logo de Pasmo.

Attention : elle expire au bout de 28 jours et le solde restant ne peut pas être remboursé ! Donc, si vous restez plus de 28 jours, vous devez acheter la carte IC Pasmo normale. Vous pouvez l’acheter à l’aéroport de Haneda ou à celui de Narita et dans de nombreuses stations dumétro de Tokyo (Shinjuku, Ueno, Ikebukuro…).

Carte Welcome Suica  

Attention : la vente de la carte Welcome Suica est pour le moment (février 2024) limitée au JR EAST Travel Service Center qui se trouve à la gare du Terminal 3 de l’aéroport de Haneda (Tokyo). Une seule carte Welcome Suica est vendue par personne car elle est malheureusement très souvent en rupture de stock !

Vous pouvez l’utiliser à Tokyo mais également dans tout le Japon dans les zones où les cartes Suica et Pasmo sont nécessaires.

Vous pouvez également vous en servir pour payer un achat : 

  • à l’intérieur d’un train
  • à un distributeur automatique
  • pour utiliser une consigne automatique
  • dans un konbini (supérette) 
  • dans un restaurant

Comment la recharger 

  • vous pouvez recharger votre carte Welcome Suica jusqu’à un montant de 20 000 yens aux distributeurs automatiques, arborant le logo Suica (voir plus bas).
  • vous pouvez également la recharger dans les konbini (supérettes) ou aux guichets bancaires automatiques (Seven Bank ATMs) dans les magasins 7-Eleven.
  • vous devez recharger votre carte avec de la monnaie en yens. Vous ne pouvez pas utiliser votre carte de crédit !

La carte Welcome Suica est valable pendant 28 jours à compter du premier jour d’utilisation. Vous ne pouvez donc plus l’utiliser à partir du 29ème jour ! Vous n’avez aucune caution à payer.

Métro de Tokyo : le pingouin logo de la marque Suica.
Le pingouin, logo de la marque Suica

Vous pouvez également acheter une carte Suica ou une carte Pasmo “normales” dans toutes les plus grandes gares de Tokyo. Vous pourrez les réutiliser, comme je le fais, à chacun de vos voyages !

Métro de Tokyo : ma carte Suica normale.
Ma carte Suica « normale »

Planifiez votre itinéraire

Pour un voyage dans le métro de Tokyo sans stress, suivez mes conseils et astuces suivants.

Voyagez pendant les heures creuses

Si votre emploi du temps vous le permet, planifiez vos déplacements pendant les heures creuses. Vous éviterez ainsi la cohue et de croiser les messieurs en gants blancs qui vous tassent encore plus dans les wagons !

Stratégies aux heures de pointe

Si vous devez malgré tout voyager aux heures de pointes (généralement de 6h à 9h et de 17h à 21h), voici mes conseils :

  • ne stationnez pas près des portes. C’est à cet endroit que les gens s’agglutinent le plus !
  • quand vous voulez descendre, n’hésitez pas à prévenir les gens autour de vous que vous devez descendre à cet arrêt (voir plus bas).

Lors de mon premier voyage au Japon, je devais prendre la ligne Yamanote (une des plus fréquentée) tous les matins de la semaine pour me rendre à mon école de japonais.

On était tellement tassé dans le wagon que je n’avais pas besoin de me tenir à une barre ou à une poignée 😉​. On formait tous un bloc si compact que certaines fois, j’étais entrainée par le flot de personnes et je me retrouvais sur le quai de la station de Ikebukuro (une grosse station de Tokyo) 😅​.

Je devais alors me dépêcher de remonter dans le wagon parce-que mon école se trouvait à la station Shinjuku !

Utilisez l’application Google Maps sur votre smartphone

Dans le métro de Tokyo (et pendant votre voyage au Japon en général), l’application pour smartphone Google Maps est votre meilleure amie et alliée.

Elle vous fournit des informations en temps réel sur les horaires des trains, les itinéraires les plus efficaces, vous indique quels sont les wagons les plus proches des sorties de la gare et sur quelle voie se trouve votre train, s’il y a un incident ou un retard…

Métro de Tokyo : exemple des indictions données par Google Maps.
Exemple des indictions données par Google Maps

N.B : la compagnie de transport Toei propose une vue en direct de l’intérieur de ses stations sur Google Maps pour faciliter l’utilisation du métro pour les voyageurs étrangers.

Apprenez des phrases de base en japonais

Je vous conseille d’apprendre ces quelques mots ou expressions polies qui pourront vous être utiles : 

  • soumimacène” (すみません) : excusez-moi
  • aligatô gozaïmass’” (ありがとうございます) : merci (à la forme polie)
  • soumimacène, olimass’” (すみません, おります / 下ります)  : cela veut dire “excusez-moi, je descends”. N’hésitez pas à le dire bien fort et le répéter plusieurs fois si nécessaire 😉​.

Profitez du voyage

Plongez dans l’atmosphère unique du métro de Tokyo et transformez votre trajet en une expérience culturelle !

L’étiquette dans le métro de Tokyo

Les Japonais sont connus pour leur courtoisie, et cela s’applique également dans le métro. 

Évitez de parler fort, de téléphoner, ou de manger dans le métro pour respecter les règles locales.

La politesse est primordiale au Japon alors faites la queue sur le quai de manière ordonnée comme tous les Japonais.

N’utilisez pas les places qui sont indiquées comme étant réservées (aux personnes âgées, aux femmes enceintes…).

Le respect de ces étiquettes garantit un voyage harmonieux pour tous les passagers. Je dois dire que c’est bien plus reposant (mentalement) de prendre les transports en commun au Japon qu’en France…

Places réservées dans le métro de Tokyo.
Places réservées dans le métro

Voyager avec des enfants

Voyager avec des enfants est tout à fait possible dans le métro de Tokyo

Les poussettes sont autorisées, mais gardez à l’esprit que les heures de pointe peuvent rendre les voyages plus difficiles avec des bébés ou des enfants en bas âge. 

Le bruit et les distances à parcourir dans les couloirs peuvent être très fatigants pour eux.

Accessibilité pour les personnes à mobilité réduite

Les stations du métro de Tokyo sont équipées d’ascenseurs et le plus souvent de rampes pour les personnes à mobilité réduite. 

Si vous avez des besoins spécifiques, n’hésitez pas à le signaler au personnel de la gare pour obtenir de l’aide.

Je dois dire que les ascenseurs sont également bien pratiques lorsque vous avez une valise lourde et encombrante.

Mesures de sécurité dans le métro

Le métro de Tokyo est l’un des plus sûrs au monde. Vous pouvez voyager en toute tranquillité, même tard le soir. 

C’est d’ailleurs un de mes (nombreux) plaisirs quand je suis au Japon : pouvoir déambuler dans les rues quand il fait nuit ! 

Je vous le conseille pour découvrir une autre facette de ce fascinant pays qu’est le Japon !

Comme partout ailleurs, restez vigilant et gardez un œil sur vos affaires dans les espaces bondés. On ne sait jamais…


Dans la plupart des rames du métro de Tokyo, vous avez des petits écrans qui passent des publicités mais également des consignes de sécurité en cas de tremblement de terre par exemple. Elles se présentent sous forme de petits dessins animés et sont sous-titrées en anglais.

J’espère que cet article vous a aidé à comprendre comment utiliser le métro de Tokyo

En suivant ces quelques conseils et en restant informé, vous pourrez explorer la ville en toute tranquillité et profiter de votre voyage sans le stress habituel associé aux transports en commun !

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires 😊 .

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

2 commentaire

  1. Merci pour ces conseils ! J’ai survécu à Châtelet-Les-Halles, ça devrait me permettre de m’en sortir dans le métro tokyoïte ! 😅

    1. Merci beaucoup Alizée pour ton commentaire 😊​💗​!
      Effectivement, si tu as survécu à la station Châtelet-Les-Halles et si tu suis mes conseils, tu devrais facilement pouvoir te débrouiller sans stress
      dans le métro de Tokyo 😉​.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *