Partagez cet article

Les omamori sont des objets sacrés au Japon qui incarnent une riche tradition spirituelle

Ces amulettes jouent un rôle crucial dans la vie quotidienne des Japonais, les accompagnant dans leurs voyages, protégeant leurs foyers, et leur offrant une source de réconfort spirituel.

Dans cet article, je vais vous expliquer leur signification, leur histoire et leur importance et vous faire découvrir une partie de l’esprit du Japon.

Les omamori : qu’est-ce que c’est

Le terme omamori (御守 ou お守り) vient du verbe japonais mamoru (守る), qui signifie “protéger”.

Les omamori font référence à des prières ou des inscriptions sacrées conservées à l’intérieur d’une petite poche en tissu et font partie intégrante de la culture japonaise depuis des siècles. J’en possède moi-même plusieurs et j’en achète à chacun de mes voyages.

Ces talismans, que l’on trouve facilement dans les sanctuaires shinto et les temples bouddhistes, sont censés apporter protection, bonne fortune et diverses bénédictions aux personnes qui les possèdent. 

Les omamori ont des origines profondes dans le shintoïsme et le bouddhisme, deux religions majeures du Japon.

Chaque omamori est unique. Il contient une prière spécifique ou une bénédiction adaptée à un besoin particulier, qu’il s’agisse de la santé, de la prospérité, de la réussite aux examens (un sujet absolument primordial au Japon !), ou de la protection contre les accidents.

Les omamori n’ont pas de date d’expiration spécifique, mais il est recommandé de les remplacer tous les ans. Vous pouvez retourner vos anciens omamori aux temples ou aux sanctuaires pour qu’ils soient brûlés (voir à la fin de l’article). Ils libèrent ainsi l’énergie spirituelle contenue en eux.
Bien que la société japonaise puisse sembler fortement influencée par la technologie moderne et la vie urbaine trépidante, la spiritualité continue d’occuper une place significative dans le cœur des gens. Les omamori incarnent cette dualité entre tradition et modernité.

Omamori  de couleur bleu ciel avec des fleurs de prunier rose dessinés dessus.
Omamori avec des fleurs de prunier

Leur histoire

Les omamori ont une histoire longue et fascinante qui remonte au passé ancien du Japon. On pense qu’ils sont originaires de l’ère Heian (平安時代, Heian-jidai, 794-1185).

À l’origine, le omamori était une petite boîte en bois avec une prière cachée à l’intérieur. Il servait à la fois d’offrande au temple ou au sanctuaire et de sortilège de protection portable contre la malchance et autre mauvaise fortune.

Au fil du temps, son apparence a évolué et son utilisation s’est étendue pour englober un large éventail de situations de la vie quotidienne, de la réussite scolaire aux voyages en toute sécurité et à la santé par exemple.

Omamori fabriqué avec du tissu chirimen coloré et avec le grand Bouddha de Kamakura.
Omamori acheté à Kamakura

Présentation

Fabrication

Dans le passé, c’étaient les miko (巫女, jeunes femmes au service d’un sanctuaire shinto) qui fabriquaient les omamori. Elles les faisaient ensuite bénir par le prêtre.

Ils sont désormais généralement fabriqués à grande échelle dans des usines en Chine et au Japon. Par contre, ils sont toujours bénis par un prêtre avant d’être mis en vente.

Une grande variété de formes et de couleurs

Les omamori existent dans une multitude de formes et de couleurs, chacune ayant sa signification spécifique. Par exemple, les omamori rouges sont généralement associés à la protection contre le mal. Les omamori blancs apportent la pureté et la chance.

Des types différents

Il existe une grande variété de omamori pour satisfaire tous les besoins spirituels. 

Voici les plus courants :

  • shiawase 幸せ : bonheur
  • kai-un 開運 : bonne augure, bonne chance 
  • kôtsû-anzen 交通安全 : sécurité routière. Les Japonais les attachent au rétroviseur de leur voiture pour demander la protection contre les accidents de la route
  • kin-un 金運 : attirer la richesse et la prospérité. Les Japonais le gardent généralement dans leur portefeuille 
  • yaku-yoke 厄除け : éloigner les démons
  • en-musubi 縁結び : mariage
  • kenkô 健康 : pour protéger la santé et favoriser la guérison en cas de maladie
  • katsumori 勝守 : succès et victoire
  • kanai-anzen 家内安全 :  bonheur, paix et prospérité pour tout le foyer
  • gakugyō-jōju 学業成就 : études et passage d’examen. Les étudiants au Japon s’accrochent souvent à ces amulettes pour s’assurer de réussir leurs examens académiques
  • anzan 安産 : réservé au femmes enceintes, cet omamori leur assure une grossesse en bonne santé et un accouchement sans douleurs
  • byôki-heyu 病気平癒 : bon rétablissement : uniquement pour les personnes qui sont actuellement malades ou en convalescence

Des formes différentes

La grande majorité des omamori que vous trouvez au Japon ont un design simple et uniforme. Ils sont généralement petits, rectangulaires et ornés de broderies éclatantes. 

 Cependant, il subsiste quelques différences par rapport à ce style traditionnel, et de nouvelles variantes sont régulièrement introduites. Par exemple, certains omamori adoptent la forme d’une petite bourse plutôt que celle d’une « étiquette rigide ».

Omamori de couleur bleu ciel en forme de bourse avec le mont Fuji  et des fleurs de cerisier rose représentés dessus.
Omamori en forme de bourse acheté en bas de la pagode Chureito

De nombreuses autres formes sont utilisées, telles que les animaux du zodiaque ou les motifs de temples et de sanctuaires spécifiques, représentés sous forme de fleurs et d’animaux. 

L’un de mes omamori préférés a la forme d’un petit cartable d’écolier japoanis. Je le trouve très joli ! Je l’ai acheté dans mon temple japonais favori : le Kiyomizu-dera de Kyoto ❤️​ . 

Petit omamori de couleur  jaune qui a la forme d'un cartable d'écolier japonais.
Mon omamori en forme de cartable d’écolier japonais

Les omamori plus petits constituent d’excellents charm ou breloque pour votre porte-clés / sac à main… Les omamori de taille plus grande, quant à eux, peuvent facilement se glisser dans votre portefeuille.

Mes 3 mini omamori avec dessiné dessus le  grand Bouddha de Kamakura et une geisha.
Mes mini omamori

Où en acheter

La plupart des sanctuaires et temples du Japon vend des omamori.

Cependant, les plus grands d’entre eux offrent généralement un choix plus étendu, et certains proposent des omamori extrêmement rares. Ils ne sont accessibles que lors de festivals ou à des moments spécifiques de la journée.

Dans ces lieux sacrés, vous trouverez un petit bureau ou un magasin où les omamori sont disponibles à l’achat. Vous trouverez également d’autres objets liés aux sanctuaires/temples comme les omikuji (御御籤, fortunes),

Le prix d’un omamori varie en fonction de facteurs tels que le sanctuaire/temple spécifique, le style et la complexité de la conception. 

Généralement, il coûte de 300 ¥ (environ 2€)  à 1 000 ¥ (environ 6€). La majorité se situe entre 500 ¥ (environ 3€) et 800 ¥ (environ 5€).

De plus, il est à noter que certains sanctuaires et temples sont affiliés à des équipes sportives ou à des entreprises japonaises bien connues.
Personnellement, vous l’aurez compris, c’est plus le côté esthétique d’un omamori qui m’attire, comme s’il me disait “je suis fais pour toi”. Du coup, je le choisis toujours facilement 😊​ !

Précisions

  • N’ouvrez jamais un omamori pour découvrir la prière enfermée à l’intérieur : elle perd alors tout son pouvoir !
  • N’essayez pas de le laver : vous élimineriez son pouvoir protecteur.
  • Ce n’est pas grave si votre omamori se salit. C’est normal que cela arrive puisque vous êtes censés l’emporter partout avec vous.
  • Si la petite ficelle qui le retient casse et que vous ne pouvez plus l’accrocher, vous pouvez parfaitement le mettre dans votre sac, dans une de vos poches ou le ranger dans un tiroir chez vous.
  • Les plus grands temples et sanctuaires ont un endroit (appelé koshinsatsu osamedokoro 古神札納め所 ou furufuda osamedokoro 古札お納め所) où vous pouvez déposer vos vieux omamori toute l’année. Les temples et sanctuaires plus petits n’en auront qu’un pendant les célébrations du Nouvel An. 
  • Les vieux omamori sont brûlés dans un feu rituel appelé o-takiage (お焚き上げ) à l’intérieur du sanctuaire ou de l’enceinte du temple pendant la première, la deuxième ou même la troisième semaine de la nouvelle année. Cela purifie et élimine toute la malchance qu’ils ont accumulée au fil de leur utilisation.
  • Bien entendu, vous pouvez en posséder plusieurs en même temps. Vous pouvez également conserver ensemble des omamori achetés dans un sanctuaire ou temple différent.
  • Par contre, vous ne devez pas garder un omamori acheté dans un sanctuaire shinto avec un omamori acheté dans un temple bouddhiste. Cela peut annuler leurs effets.

Vous pouvez tout à fait offrir un omamori en tant que souvenir pour une personne que vous appréciez. Cela fait un joli cadeau !

Omamori jaune en forme de bourse avec une petite breloque dorée en forme de renard qui symbolise Inari une divinité shintô.
Omamori avec un kitsune (renard) représentant la divinité shintô Inari

Les omamori au Japon sont bien plus que de simples talismans ; ils sont le reflet de la profonde spiritualité et de la riche tradition du pays. 

Ces petites amulettes magiques sont un rappel constant de la connexion du Japon avec le divin et son désir de protection et de prospérité. Elles sont une partie incontournable de la culture japonaise à explorer et à apprécier. 

Alors, n’hésitez pas à vous laisser séduire par leur mystère et leur beauté lors de votre prochain voyage au Pays du soleil levant !

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires 😊 .

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

8 commentaire

  1. Merci pour cet article , pourriez vous me dire dans quels magasins parisiens je trouverai à acheter des amamoris .
    respectueusement

    1. Merci beaucoup pour votre commentaire ! Je ne connais pas de magasin parisien qui vende des omamori. Par contre, vous pouvez en acheter sur internet. Voici 3 sites où, je l’espère, vous trouverez votre bonheur :
      https://universdujapon.com/collections/omamori
      https://japonify.fr/collections/omamori
      https://tenko.fr/collections/porte-bonheur-japonais?page=2

  2. Article très intéressant ! C’est un objet à la fois spirituel et beau.
    Ah la version avec la Maiko est trop chou ! ^^
    J’en avais acheté un en 2019, avec le grelot en tête de souris bleue et sur le tissu des motifs sakura bleus et roses. ^^

    1. Merci beaucoup Stéphanie ! 😊​💕! Je suis très contente que tu aies trouver mon article intéressant. Ça me motive pour continuer d’écrire des articles pour faire découvrir ce merveilleux pays qu’est le Japon ! Comme tu peux t’en douter, j’ai acheté celui avec la maiko à Kyoto. Le tien avait l’air très joli également !

  3. Il y en a qui sont vraiment très jolis !

    1. Merci beaucoup Alizée de toujours prendre le temps de laisser un commentaire ! Ça me récompense pour mon travail 😊​💕.
      Les omamori sont la plupart du temps très jolis. C’est pour cette raison qu’il est très difficile pour moi d’y résister 😉​.

      1. Je t’en prie, on sent qu’il y a beaucoup de travail et de recherches dans tes articles, c’est toujours très agréable de les lire

        1. Merci beaucoup Alizée, tu me fais vraiment plaisir 🥰​ ! C’est vrai qu’écrire mes articles représente beaucoup de travail en terme de recherches et d’écriture. J’essaie de toujours faire en sorte qu’ils soient intéressants et compréhensibles pour tous 😊​.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *