Partagez cet article

Lorsqu’on évoque le Japon, l’hospitalité, le sens du service et la politesse sont des qualités qui nous viennent immédiatement à l’esprit.

Comme vous allez le voir dans cet article, l’omotenashi, est une  philosophie qui va au-delà de simples gestes courtois : elle représente une véritable approche de la vie et des relations humaines et dépasse la simple hospitalité comme on l’entend en Occident.

Découvrons ensemble cette philosophie culturelle japonaise !

Définition de l’omotenashi

L’omotenashi (おもてなし / 御持成) est un terme japonais qui résume l’art de l’hospitalité désintéressée (qui n’attend rien en retour).

Cela va au-delà du simple service : il s’agit d’anticiper les besoins et les désirs des clients / des invités, et de dépasser leurs attentes.
À la base, l’omotenashi (prononcez “omoténachi”) vise à créer des expériences mémorables et significatives pour les visiteurs / les clients.

Les origines de l’omotenashi

L’omotenashi dans l’histoire du Japon

Selon la légende, Sen no Rikyu, le fondateur de la cérémonie japonaise du thé, aurait introduit la pratique de l’omotenashi en utilisant le chakai (cérémonie moins formelle et organisée pour un groupe d’amis) pour mettre à l’aise ses visiteurs. 

Au fil du temps, il a évolué pour englober divers aspects de la culture japonaise, de la gastronomie aux auberges traditionnelles (les fameux ryokan) par exemple.

L’omotenashi dans le Japon moderne

Aujourd’hui, l’omotenashi reste un élément essentiel de la culture japonaise. Des hôtels de luxe aux petits restaurants de quartier, cette pratique reste profondément marquée dans le mode de vie japonais.

Comprendre l’omotenashi

L’une des principales différences entre le “service” comme on l’entend en Occident et l’omotenashi est que le premier est souvent proposé dans l’attente d’un paiement, tandis que le second est rendu sans attente de compensation.

Chaleur humaine authentique

Dès que vous arrivez sur le sol japonais, les gens vous accueillent avec gentillesse et amabilité. Que ce soit à l’aéroport, à l’hôtel ou dans les commerces, les Japonais sont très accueillants avec vous. Ils mettent tout en œuvre pour que vous vous sentiez les bienvenus. 

Personnellement, je trouve qu’il y a déjà une grande différence entre mon expérience depuis l’aéroport en France et celle à mon arrivée à l’aéroport de Haneda ou de Narita à Tokyo… (n’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez eu le même ressenti si vous avez déjà voyagé au Japon ​😉​).

L’attention aux détails

L’une des caractéristiques déterminantes de l’omotenashi réside dans l’attention méticuleuse portée aux détails. Les professionnels étudient soigneusement chaque aspect de l’expérience du client.

Par exemple, quand vous demandez un paquet cadeau à la caisse d’un magasin, les employés le réaliseront avec le plus grand soin.

Pour résumer, il s’agit de créer une atmosphère chaleureuse et accueillante, que vous receviez des invités chez vous ou que vous serviez des clients dans un restaurant par exemple.

L’omotenashi en pratique

L’omotenashi dans les métiers de service

Comme vous le constaterez quand vous serez sur place, le service client au Japon est de la plus haute qualité.
En effet, les employés reçoivent une formation pour répondre rapidement et efficacement aux besoins des clients, tout en maintenant un niveau de politesse et de courtoisie inégalé.

Le « ojigi« 

Dans les magasins et les restaurants, vous remarquerez que les employés vous salueront avec une légère inclination appelée ojigi (お辞儀) 

En fait, vous verrez les Japonais faire cet ojigi à longueur de journée (en rentrant dans les magasins, en montant dans le bus, pour s’excuser de quelque chose…).

À force de les voir faire, vous prendrez vite la même habitude et vous l’aurez tellement intégrée sans vous en rendre compte qu’une fois de retour en France, il vous faudra un petit temps pour ne plus le faire ! 😉​

L’expression « irasshaimase« 

Quand vous entrez dans un magasin ou un restaurant, on vous dit immancablement « irasshaimase » (いらっしゃいませ qui se prononce “ilachaïmassé). 

Cette expression est la formule de politesse employée pour accueillir les clients. On pourrait la traduire par “bienvenue« .
Je précise que vous n’avez pas à répondre par “merci” ou quoi que ce soit à “irasshaimase”. Par contre, si comme moi, vous avez envie d’être poli comme les Japonais, vous pouvez vous incliner légèrement.

Petite anecdote

Les vendeurs prononcent irasshaimase de manière différente en fonction du standing du magasin dans lequel ils travaillent.

Je me souviens de m’être fait la réflexion lors de mon premier voyage.

Après avoir visité le grand magasin Isetan de Shinjuku (qui équivaut un peu au Bon Marché à Paris), où une vendeuse m’avait accueillie avec un « irasshaimase » qui correspondait bien à l’ambiance feutrée, je me suis rendue dans le centre commercial Shibuya 109. Là-bas, les vendeuses des différentes boutiques me lançaient un « irasshaimase » d’une voix tonitruante pour couvrir la forte musique ambiante (je précise que chaque magasin avait sa propre musique 😅).

Omotenahi. Le centre commercial Shibuya 109.
Le centre commercial Shibuya 109

Exemples d’omotenashi dans les restaurants et les hôtels

Dans les restaurants au Japon, vous avez toujours une petite attention sur votre table : un oshibori (おしぼり). Cette petite serviette qui vous sert à vous essuyer les mains avant de commencer votre repas (et pendant si vous le désirez) sera chaude ou froide selon la saison.

Je dois dire que c’est vraiment très agréable !

Omotenashi. Deux oshibori dans un restaurant.
2 oshibori dans un restaurant

Et dans beaucoup d’hôtels, vous trouvez un yukata (浴衣) posé sur votre lit à votre arrivée. Ce kimono léger peut être très pratique pour déambuler dans votre hôtel quand celui-ci dispose d’une piscine ou d’un onsen (souce chaude) par exemple.

Omotenashi. Yukata posé sur mon lit à l'hôtel.
Yukata sur mon lit à l’hôtel

L’omotenashi dans la vie quotidienne au Japon

L’omotenashi fait partie intégrante du mode de vie japonais. On le retrouve dans tous les aspects de la vie.

Le respect des règles et de l’étiquette

Comme je l’ai déjà mentionné dans un article précédent, la société japonaise suit des règles strictes et accorde une importance primordiale au respect de l’étiquette.

Les salutations respectueuses, les gestes de politesse et les expressions de gratitude sont omniprésents dans les intéractions de la vie quotidienne. De plus, les Japonais sont attentifs aux besoins des autres et font preuve d’une grande considération…

Ce respect des règles établies se retrouve dans les transports en commun par exemple (les passagers parlent à voix basse et ne téléphonent pas…) et les gens portent un masque s’ils sont malades, afin de ne pas contaminer les autres.

Vous trouvez également l’omotenashi sur les chantiers : il y a souvent une petite affichette avec dessus un ouvrier qui s’incline et qui présente ses excuses pour la gêne occasionnée à cause des travaux.

Où vivre une expérience authentique de l’omotenashi

Si vous voulez vivre pleinement une expérience de l’hospitalité japonaise :

  • séjournez dans un ryokan (auberge traditionnelle japonaise) qui offre une expérience immersive de l’omotenashi.
  • participez à une cérémonie du thé.

Comme vous venez de le voir dans cet article, l’omotenashi est bien plus qu’un simple concept d’hospitalité ou de service au Japon. C’est une véritable philosophie de vie qui imprègne chaque aspect de la culture japonaise.

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires. 😊 

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

2 commentaire

  1. Encore un très bel article pour découvrir la culture japonaise !

    1. Merci beaucoup Alizée pour ton commentaire qui me fait vraiment plaisir 😊​💕​ !
      Je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal à écrire cet article parce-que l’omotenashi est une notion toute japonaise très difficile à expliquer. J’espère avoir su le faire avec mes mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *