Partagez cet article

La floraison des sakura, les célèbres cerisiers, représente bien plus qu’un simple phénomène naturel qui revient à chaque printemps. 

Cette période, que les Japonais attendent tous les ans avec impatience, est l’occasion pour eux de célébrer la nature éphémère de ces fleurs délicates qui influencent profondément leur culture. 

Dans cet article, je vais vous faire découvrir la beauté, la magie et les secrets de ces petites fleurs si chères au cœur de millions de personnes dans le monde.

Présentation

Le Japon compte plus de 600 variétés de sakura 桜, des cerisiers ornementaux qui font partie des prunus (plantes à fleurs de la famille des rosaceae). 

Chaque variété a des pétales qui ont une forme, une couleur et une période de floraison différentes.

Au Japon, les cerisiers en fleur sont considérés comme un symbole de renouveau et de renaissance qui marquent le début du printemps. L’année scolaire débute d’ailleurs pendant la floraison des sakura au début du mois d’avril.

Les Japonais voient également dans les fleurs de cerisier une métaphore de la fragilité de la vie et de la beauté éphémère puisque leur floraison ne dure que quelques jours dans l’année.

N.B : le mot “sakura” définit à la fois les fleurs et l’arbre. C’est également un prénom féminin très courant au Japon !

Arrivée des sakura au Japon et évolution

Les cerisiers ont été introduits au Japon au VIIe siècle,  via la Chine et la Corée. Ils ont prospéré sur le sol japonais et se sont répandus sur l’ensemble de l’archipel nippon.

Au fil des siècles, la diversification des variétés de cerisiers s’est mise en place. Des variétés traditionnelles telles que la Somei Yoshino (la plus connue au Japon) ont côtoyé des variétés hybrides, créant ainsi une belle palette visuelle diversifiée lors de la floraison !

Différentes variétés

Le cerisier de type prunus serrulata, qui existe dans diverses espèces et variétés, est le plus représentatif des cerisiers du Japon. Voici quelques-uns des sakura les plus typiques et les plus populaires du pays  :

  • Somei Yoshino (染井吉野) : c’est sans doute la variété la plus connue et la plus largement répandue dans tout le Japon. Elle représente environ 80 % des sakura du pays. Lorsque les météorologues font des prévisions sur la floraison des cerisiers, ils font d’ailleurs référence à cette variété.
  • Kanzan (関山) : cette variété est sans doute la plus populaire et l’une de mes préférées. Chacune de ses fleurs se compose de 20 à 50 pétales roses qui me font penser à des pompons. Les nouvelles feuilles ont une teinte cuivrée. 
  • Shidare Zakura (シダレザクラ) : son nom vient des mots “shidare” (しだれ) qui veut dire « arbre pleureur » et “zakura” (桜) pour « sakura« . On pourrait donc traduire par “cerisier pleureur”.
Sakura de la variété Somei Yoshino.
La variété Somei Yoshino
Sakura de la variété Kanzan.
La variété Kanzan
Sakura de la variété Shidare Zakura
Sakura de la variété Shidare Zakura

Les mots japonais liés aux sakura

Au Japon, la fleur de cerisier est considérée comme la fleur nationale. Elle est tellement ancrée dans la tradition et la culture qu’il existe plus de soixante-dix mots japonais pouvant être utilisés pour décrire les sakura et les activités qui lui sont liées. 

Je vous en cite quelques-uns que je trouve très jolis :

  • hatsuzakura 初 : les premières fleurs de cerisier de l’année.
  • sakura-fubuki 吹雪 : « tempête de neige de fleurs de cerisier. » Les pétales de fleurs de cerisier dansent fréquemment dans le vent, donnant de loin l’impression d’une tempête de pétales roses. Pour l’avoir vu, je peux dire que c’est un moment magique et poétique !
  • yozakura 夜 : “sakura de nuit”. Observer les fleurs de cerisier la nuit est l’une des activités les plus populaires au Japon.

Dans chacun de ces mots, vous retrouvez le kanji (caractère chinois) du mot sakura : .

Prévisions de la floraison des sakura

La prévision minutieuse de la floraison des cerisiers est une des choses les plus importantes au Japon au printemps !

Cette période dépend en grande partie des conditions météorologiques : les températures froides en hiver, un réchauffement graduel au printemps et la pluie jouent un rôle essentiel pour avoir une belle floraison.

C’est pourquoi chaque année, les météorologues publient un sakura zensen (桜前線), c’est-à-dire un “calendrier”. Il indique à quel moment est prévue la floraison des sakura dans les différentes régions du Japon. Cela permet aux gens de planifier leurs hanami (voir ci-dessous).

Ces prévisions sont basées sur des données météorologiques historiques et sur des observations locales.

Plus la date de début de la floraison approche, plus le sakura zensen est affiné.

Hanami et festivals

Qu’est-ce que le hanami ?

La saison des sakura est l’occasion pour les Japonais de célébrer la beauté de la nature. C’est pourquoi ils pratiquent la tradition du hanami (花見, qui veut dire littéralement “regarder les fleurs”). 

Cela consiste à organiser des pique-niques sous les cerisiers en fleur. C’est l’occasion de se réunir pour admirer les fleurs et déguster des plats faits maison ou achetés dans les konbini (supérettes) qui vendent de nombreux produits sur le thème des sakura.
Certains endroits célèbres pour leurs cerisiers en fleur (comme le parc Ueno à Tokyo ou le parc Maruyama à Kyoto) organisent des illuminations nocturnes spéciales appelées yozakura (夜桜, mot formé avec les kanji de nuit et de cerisier). Les sakura éclairés créent une atmosphère féérique.

Les festivals autour des sakura

Les festivals dédiés aux fleurs de cerisiers sont des célébrations qui animent les villes à travers tout le Japon.

En voici quelques uns :

Festival Kawazuzakura

Organisé chaque année début février ou début mars, le festival des cerisiers en fleurs de Kawazu (河津桜祭り, Kawazuzakura Matsuri) a lieu dans la ville de Kawazu, située sur la péninsule d’Izu.

Ce festival populaire rend hommage aux très nombreux sakura disséminés dans toute la ville. Il attire environ deux millions de visiteurs chaque année.

Festival de Kitakami Tenshochi

Durant le festival des sakura de Kitakami Tenshochi (北上展勝地さくらまつり, Kitakami Tenshochi matsuri), les visiteurs déambulent le long du sentier de deux kilomètres du parc Tenshochi (市立公園展勝地). Celui-ci serait bordé de chaque côté par 10 000 cerisiers en fleurs de plus de 150 espèces !

À chaque extrémité du parcours se trouvent des emplacements pour des vendeurs de nourriture et des événements du festival.

Festivals des sakura à Tokyo

À Tokyo, vous trouverez de nombreux festivals comme : 

  • le festival des sakura du parc Ueno (うえの桜まつり, Ueno sakura matsuri) qui a lieu tous les ans. Environ 800 cerisiers fleurissent dans tout le parc de fin mars à mi-avril. De nombreuses activités et des stands de restauration créent une atmosphère animée.
  • le festival des sakura de Nakameguro (中目黒桜まつり, Nakameguro sakura matsuri) est organisé par le personnel de la galerie marchande Nakameguro Ekimae et a lieu début avril. L’une des caractéristiques de ce festival sont les illuminations le long de la rivière Meguro (目黒川, Megurogawa). 

Ses berges sont bordées d’imposants cerisiers de la variété Somei Yoshino (voir plus haut). C’est un lieu incontournable ! Il y a aussi de nombreux événements de danse, des spectacles d’orchestres scolaires et des tambours taiko le jour même du festival.

Sakura le long de la rivière Meguro à Tokyo.
Sakura le long de la rivière Meguro

La place des sakura dans la culture japonaise

Au Japon, les cerisiers en fleur sont une source d’inspiration pour de nombreux artistes. On les retrouve notamment dans des produits de la vie courante (boissons, nourriture…) mais également dans la peinture ou encore la littérature.

Comme vous allez le constater, les sakura font partie intégrante de la culture nippone.

Nourritures et boissons

Pendant la floraison des sakura, des menus spéciaux accompagnés de produits dérivés sur le thème des fleurs de cerisier (voir plus bas) sont créés dans les fast-foods notamment.
Cette période est également l’occasion de déguster des thés et des boissons aromatisés aux fleurs de cerisier ou bien les fameux sakura mochi.

Sakura mochi par Promo_Link

Produits dérivés

De nombreuses boutiques et enseignes proposent des produits dérivés tels que des objets décoratifs, des vêtements et des accessoires ayant pour motif les sakura. Cela apporte une touche printanière dans la vie quotidienne des Japonais.

Des marchés éphémères vendent également des produits artisanaux liés aux fleurs de cerisiers.

La chaîne de cafés Starbucks est particulièrement connue pour proposer chaque année des boissons et des produits dérivés (mugs, tasses, gourdes…) sur le thème des sakura. Ces produits sont vendus exclusivement au Japon.

Les sakura dans les arts et la littérature

Comme vous allez le voir, les cerisiers en fleur sont une source d’inspiration pour de nombreux artistes et écrivains.

Les sakura dans la peinture

Les artistes traditionnels japonais ont souvent inclus les sakura comme motifs dans leurs œuvres. Des peintres renommés tels que Hokusai (葛飾 北斎, Katsushika Hokusai) et Hiroshige (歌川広重, Utagawa Hiroshige) ont su sublimer la délicatesse des pétales de fleurs de cerisier dans leurs peintures.

Les sakura dans la poésie

Des poètes, comme les célèbres Matsuo Bashō (松尾 芭蕉, 1644 –1694) ou encore Saigyō Hōshi (西行 法師, 1118-1190), ont également célébré les sakura.

Les sakura et la littérature contemporaine

Même dans la littérature contemporaine, les cerisiers en fleur continuent d’inspirer les écrivains japonais. 

Des romans aux nouvelles, les fleurs de cerisier peuvent servir de prétexte pour illustrer la fragilité et la beauté fugace de la vie.

Les meilleurs endroits pour admirer les sakura au Japon

Tokyo

Parc Ueno

Le parc Ueno (上野公園, Ueno kōen) est l’un des lieux les plus populaires pour observer les cerisiers en fleur. 

Avec plus de 1 000 arbres de différentes variétés, ce havre de paix au cœur de la ville offre un spectacle magique lorsque les fleurs roses et blanches se déploient. 

Je m’y suis rendue l’année dernière à la nuit tombée. Les illuminations mettaient en valeur la beauté des sakura et rendaient l’atmosphère magique !

Comment vous y rendre :

  • depuis la gare Ueno de la ligne Yamanote (notée JY05 sur les plans du métro), le parc se situe à environ 3 minutes à pied.
  • depuis la station Keisei Ueno de la ligne Keisei (notée KS01 sur les plans du métro), le parc se situe à environ 3 minutes à pied.
  • depuis la station Ueno de la ligne Ginza (notée G16 sur les plans du métro) ou de la ligne Hibiya (notée H17 sur les plans du métro), le parc se situe à environ 5 minutes à pied.
Sakura dans le parc Ueno de Tokyo.
Sakura dans le parc Ueno

Jardin impérial de Shinjuku

Le jardin impérial de Shinjuku (新宿御苑, Shinjuku gyoen) est un véritable trésor pour les amoureux de la nature, qui offre une grande variété de cerisiers.

Pendant la saison des sakura, le jardin se transforme en un véritable paradis rose, invitant les visiteurs à se détendre et à se ressourcer au milieu des fleurs délicates.

Ce beau parc est cher à mon cœur puisqu’il était situé non loin de l’école de japonais que j’ai fréquentée pendant 3 mois lors de mon premier voyage au Japon.

Attention : l’entrée du parc est payante : 500 yens (environ 3 €) pour les adultes. Elle est gratuite pour les moins de 15 ans.

Comment vous y rendre

  • à environ 10 minutes à pied depuis la station Shinjuku par la ligne Yamanote (notée JY17 sur les plans du métro). Vous devez prendre la sortie « New South Exit« . 
  • à environ 5 minutes à pied depuis la station Shinjuku-Gyoenmae de la ligne Marunouchi (notée M10 sur les plans du métro).
  • à environ 5 minutes à pied de la station Sendagaya par la ligne Chūō-Sōbu (notée JB12 sur les plans du métro).

Rivière Meguro

La rivière Meguro (目黒川, Meguro-gawa) est un endroit idéal pour profiter des cerisiers en fleur tout en vous promenant le long de ses rives. La nuit, les sakura sont illuminés.

Vous trouverez de nombreux cafés au bord de l’eau offrant une jolie vue.

Attention : c’est l’un des endroits les plus prisés par les Japonais et les touristes pendant la période des cerisiers en fleur. Je vous recommande donc d’éviter si possible de vous y rendre durant le week-end !

Comment vous y rendre

  • à une minute à pied de la gare Naka-Meguro par la ligne Hibiya (notée H01 sur les plans du métro).
  • à une minute à pied de la gare Naka-Meguro par la ligne Tōkyū Tōyoko (notée TY03 sur les plans du métro).
Sakura au bord de l'eau à Nakameguro à Tokyo.
Sakura au bord de l’eau à Nakameguro

Parc Yoyogi

Situé près du célèbre quartier de Harajuku (原宿), le parc Yoyogi (代々木公園, Yoyogi kōen) est une oasis de calme et de verdure en plein cœur de Tokyo. 

Pendant la saison des sakura, le parc se transforme en un lieu de hanami très prisé par les habitants et les visiteurs. Des concerts, des performances et des stands de nourriture ajoutent à l’ambiance joyeuse et animée de ce parc.

Recommandation : ne manquez surtout pas de profiter de votre passage au parc Yoyogi pour visiter l’un des plus célèbres sanctuaires de Tokyo : le Meiji-jingū (明治神宮). 

Comment vous y rendre

  • JR ligne Yamanote, à environ 5 minutes à pied de la station Harajuku par la ligne Yamanote (notée JY19 sur les plans du métro).

Le parc Chidorigafuchi

Le parc Chidorigafuchi, situé en bordure des douves du palais impérial, est célèbre pour son canal bordé de sakura

Vous pouvez louer une barque et pagayer le long du canal, vous offrant ainsi un point de vue unique pour admirer les cerisiers de près. 

Comment vous y rendre :

  • à environ 9 minutes à pied de la station Kundanshita  en prenant les lignes Hanzōmon (noté Z06 sur les plans du métro), Tōzai (notée T07 sur les plans du métro) et Shinjuku (notée S05 sur les plans du métro).
Parc Chidorigafuchi à Tokyo par Torjrtrx
Parc Chidorigafuchi à Tokyo par Torjrtrx

Kyoto

Parc Maruyama

Le parc Maruyama (円山公園, Maruyama kōen) est le plus ancien parc public de Kyoto. C’est un endroit à l’atmosphère paisible, très apprécié pour admirer les sakura et pour son yozakura (illuminations nocturnes des sakura).

Comment vous y rendre :

  • à environ 8 minutes à pied de la station Gion-Shijo (notée KH39 sur les plans des transports en commun).
  • à environ 11 minutes à pied de la station Higashiyama de la ligne Tōzai (notée T10 sur les plans des transports en commun).

Le chemin de la philosophie

Le chemin de la philosophie (哲学の道, Tetsugaku-no-michi) est une allée, longue de 2 km, bordée de sakura le long d’un canal. Les nombreux petits ponts qui enjambent ce dernier offrent une très belle vue sur les branches des cerisiers qui pendent au-dessus de l’eau. 

Comment vous y rendre :
  • depuis la gare de Kyoto, prenez le bus n°32 ou le bus n°100 et descendez à l’arrêt Ginkakuji-mae (le trajet dure environ 30 minutes).
Le chemin de la philosophie à Kyoto par tupungato.
Le chemin de la philosophie par Tupungato

Le temple Kiyomizu-dera

La terrasse en bois du magnifique temple Kiyomizu-dera (清水寺) offre une vue panoramique sur les sakura du parc qui l’entoure. Il est également connu pour yozakura (illuminations nocturnes des sakura).

L’entrée du temple coûte 400 yens (environ 2,45 €).

Comme je l’ai déjà dit dans mon article sur Kyoto, le Kiyomizu-dera est mon temple japonais préféré !

Comment vous y rendre :
  • prenez le bus n°100 ou le bus n° 206 depuis la gare de Kyoto et descendez à l’arrêt Kiyomizu-michi (le trajet dure environ 15 minutes). Il vous restera ensuite environ 12 minutes de marche.
  • si vous avez du temps, faites comme moi : allez-y à pied. Cela vous prendra environ 40 minutes depuis la gare de Kyoto et vous pourrez en profiter pour faire quelques arrêts en chemin pour faire des photos de cette très belle ville !
Sakura devant le temple Kiyomizu dera à Kyoto.
Sakura devant la terrasse du temple Kiyomizu dera

Le château de Nijo

De nombreux sakura parsèment les jardins du château de Nijo (二条城, Nijō-jō). Parmi eux, vous trouverez de nombreux cerisiers pleureurs, les fameux Shidare Zakura (voir plus haut).

Le château de Nijo est lui aussi connu pour son yozakura.

Le prix d’entrée est de 600 yens (environ 3,80 €). 

Comment vous y rendre depuis la gare de Kyoto
  • prenez la ligne Karasuma jusqu’à la station Karasuma Oike (notée K08 sur les plans des transports en commun), puis changez pour la ligne Tozai et descendez à la station Nijōjō-mae (notée T14 sur les plans des transports en commun). Le trajet dure environ 10 minutes au total. Il faut compter ensuite environ 3 minutes à pied jusqu’au château.
  • prenez la ligne Sagano et descendez à l’arrêt Nijo (noté JR-E04 sur les plans des transports en commun). Le trajet dure 6 minutes. Il vous restera ensuite environ 13 minutes à pied jusqu’à l’entrée du château.  
  • prenez les bus n°9, 12, 50 ou 101 et descendez à l’arrêt Nijōjō-mae. Le trajet dure environ 20 minutes. Il faut compter ensuite environ 3 minutes à pied jusqu’au château.
Shidare Zakura dans le parc du Nijo jo à Kyoto.
Shidare Zakura dans le parc du Nijo jo
Sakura dans les jardins du Nijo-jo à Kyoto.
Sakura dans les jardins du Nijo-jo

Le quartier Arashiyama

Le quartier Arashiyama (嵐山) est l’un des lieux de hanami les plus appréciés de Kyoto. Vous pouvez y admirer plus d’un millier de sakura de différentes variétés : Yamazakura, Shidarezakura, Somei Yoshino.

Je vous conseille ce charmant quartier qui me fait penser à une petite ville de campagne.

Comment vous y rendre depuis la gare de Kyoto
  • prenez la ligne JR Sagano et descendez à l’arrêt Saga-Arashiyama (notée JR-E08 sur les plans des transports en commun). Ce trajet dure 15 minutes et il faudra compter quelques minutes à pied pour arriver au cœur du quartier.
Sakura au bord de l'eau à Arashiyama à Kyoto.
Sakura au bord de l’eau à Arashiyama

Le château de Himeji

Pendant la saison des sakura, les illuminations nocturnes du château de Himeji (姫路城, Himeji-jō) font partie des événements les plus prisés du Japon !

C’est également le lieu idéal pour le hanami : les gens s’installent dans les jardins pour pique-niquer et pour admirer plus de 1000 cerisiers en fleur des variétés Shidare Zakura et Somei Yoshino. 

Comment vous y rendre :
  • vous pouvez vous rendre à pied au château en 20 minutes environ depuis la gare de Himeji.
Château de Himeji par DoctorEgg

Parc Arakurayama Sengen

Le parc Arakurayama Sengen (新倉山浅間公園), d’une superficie d’environ 4,3 hectares, se situe sur le flanc du mont Arakura (新倉山, Arakura yama). Environ 650 sakura de la variété Somei Yoshino y sont plantés. 

Depuis la pagode Chureito (忠霊塔, Chureito), vous pouvez admirer l’une des vues les plus appréciées et les plus sublimes sur le mont Fuji (富士山, Fujisan). Ce site est tellement prisé que, pour des raisons de sécurité, une plate-forme d’observation a été érigée derrière la pagode. 

J’ai eu la chance de pouvoir y aller pendant la pleine floraison des cerisiers en avril 2023. Étant une grande admiratrice du mont Fuji, j’étais vraiment très émue de découvrir cette vue somptueuse !

Comment vous y rendre depuis la gare de Shinjuku (Tokyo) :
Avec changement à la gare de Otsuki :
  • prenez le train de la ligne JR Chuo jusqu’à la gare de Otsuki (大月駅, Ōtsuki-eki). La durée du trajet est d’environ 1 heure.
  • changez pour la ligne Fujikyuko (富士急行) pour voyager entre les gares de Otsuki et de Shimoyoshida (下吉田). La durée du trajet est de 43 minutes.

Le parc Arakurayama Sengen se situe à environ 20 minutes à pied depuis la gare de Shimoyoshida.

Avec changement à la gare de Takao :
  • prenez le train rapide spécial de la ligne JR Chuo jusqu’à la gare de Takao. Le trajet dure 40 minutes.
  • à la gare de Takao (高尾駅, Takao-eki), prenez la ligne JR Chuo locale pour voyager entre les gares de Takao et de Otsuki. Le trajet dure 35 minutes.
  • changez de nouveau pour la ligne Fujikyuko (富士急行) pour voyager entre Otsuki et Shimoyoshida. Le trajet dure 45 minutes.

Le parc Arakurayama Sengen se situe à environ 20 minutes à pied depuis la gare de Shimoyoshida.

Attention : le parc Arakurayama Sengen étant une destination de prédilection des Japonais et des touristes du monde entier, je vous conseille de réserver vos billets de train plusieurs jours à l’avance si possible !

La pagode Chureito , le mont Fuji et des sakura dans le parc Arakurayama Sengen.
La pagode Chureito , le mont Fuji et les sakura
Sakura devant la pagode Chureito dans le parc Arakurayama Sengen.
Sakura devant la pagode Chureito

La saison des sakura au Japon est une célébration annuelle de la fragilité de la vie et de la beauté éphémère. 

Les cerisiers en fleur transforment les paysages japonais et nous invitent à nous immerger dans la contemplation de la beauté délicate de ces petites fleurs.

Que ce soit lors d’un hanami animé dans un parc tokyoïte, en partant à la découverte de variétés uniques de sakura à Kyoto, ou en contemplant la splendeur des pétales près du château de Himeji ou aux abords de la pagode Chureito, je vous invite à voyager au Japon durant cette courte période pleine de magie !

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires 😊 .

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

4 commentaire

  1. Quelque soit l’espèce ou la variété de Sakura, toutes les fleurs sont merveilleusement belles et mettent du baume au cœur.

    Merci pour cet article tout en poésie. ^^

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Stéphanie 😊​💗! Il me touche beaucoup, d’autant plus que j’y ai mis tout mon cœur !
      Je trouve également que toutes les variétés de sakura sont merveilleusement belles 🌸​🥰​.

  2. Les sakura n’ont pas fini de nous faire rêver 🤩

    1. Merci beaucoup comme toujours pour ton commentaire Alizée 😊​💗!
      Je suis bien d’accord avec toi 🌸​ !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *