La spiritualité au Japon
Partagez cet article

La spiritualité est une richesse culturelle profondément ancrée dans la société japonaise. 

Dans cet article, nous allons plonger au cœur de la spiritualité au Japon, explorer ses racines historiques, ses traditions uniques et son impact sur la vie quotidienne des Japonais. 

Comme vous le verrez dans cet article, le Japon offre une expérience unique et enrichissante.

Histoire de la spiritualité au Japon

La spiritualité au Japon remonte à des temps anciens (possiblement à l’ère Jōmon, 縄文時代, Jōmon jidai, environ 11 000 à 300 avant J. C), bien avant l’introduction du shintoïsme et du bouddhisme.

Les premières croyances japonaises se focalisaient sur la vénération des esprits de la nature. On retrouve d’ailleurs cette croyance dans le shintoïsme.

Cette croyance en la coexistence harmonieuse avec la nature influence toujours grandement la culture japonaise. Cela se reflète notamment dans ses traditions et ses coutumes.

Le shintoïsme

Les kami : esprits de la Nature

Le shintoïsme (神道, shintô, “la voie des dieux”) est au cœur de la spiritualité japonaise

Cette religion autochtone met en avant la vénération des kami, des esprits de la nature qui résident dans les montagnes, les rivières, les arbres et même les pierres. 
Les Japonais entretiennent un profond respect pour ces entités divines, et chaque sanctuaire shintô abrite un ou plusieurs kami.

Spiritualité au Japon. Le kami Inari symbolisé par un renard.
Le kami Inari est symbolisé par un renard

Les sanctuaires shintô

On appelle le plus souvent les sanctuaires shintô « jinja » (神社). On peut aussi les désigner comme « jingū » (神宮) ou même « taisha » (大社, « grand sanctuaire »), comme c’est le cas du célèbre Fushimi Inari Taisha (伏見稲荷大社) à Kyoto.

Ces sanctuaires sont des lieux de culte où les fidèles viennent prier et se connecter avec les kami

Leur architecture est particulièrement captivante, avec leurs torii, ces portails vermillon qui marquent la transition entre le monde profane et le monde sacré

Les sanctuaires se situent souvent dans des environnements naturels préservés, créant ainsi une atmosphère empreinte de spiritualité.

Je dois dire que  j’aime particulièrement les torii et l’atmosphère sereine et paisible des sanctuaires japonais

Je ne me lasse pas de les visiter, du plus connu et imposant au plus caché et secret que je découvre au hasard de mes promenades !

La spiritualité au Japon. Sanctuaire shintô Anamori Inari à Haneda.
Sanctuaire shintô Anamori Inari à Haneda

Le bouddhisme

Le bouddhisme (仏教, bukkyō) a été introduit au Japon à partir des Vème et VIème siècle. Il a eu un impact profond sur la spiritualité japonaise

Les enseignements bouddhistes ont influencé la pensée, la morale et l’art japonais. 

Le Japon abrite de magnifiques temples bouddhistes appelés tera (寺).

Comme c’est le cas pour la grande majorité des kanjis (les caractères chinois utilisés dans la langue japonaise), “” peut également se prononcer de plusieurs autres façons, à savoir ji ou “dera”. 

Vous trouverez d’ailleurs ces deux mots à la fin du nom des temples, comme les très célèbres temples Kinkaku-ji (金閣, temple du pavillon d’or) et le Kiyomizu-dera (清水) à Kyoto, qui attirent des visiteurs du monde entier.

Tout comme c’est le cas pour les sanctuaires shintô, j’aime découvrir la beauté des nombreux temples bouddhistes qui parsèment le paysage japonais. 

La spiritualité au Japon. La pagode du temple bouddhiste Tochoji de Fukuoka.
Pagode du temple bouddhiste Tochoji de Fukuoka

Le bouddhisme zen

Le bouddhisme zen, importé de Chine, a également profondément influencé la culture japonaise. Il met l’accent sur la méditation et la recherche de l’illumination personnelle

Les moines zen pratiquent la méditation assise, le zazen (Cf. ci-dessous).

Le zen a également influencé les arts japonais, tels que la cérémonie du thé (sadō, 茶道) et la calligraphie (shodō, 書道).

La méditation zazen

C’est le moine zen Eisai, fondateur de l’école Rinzai du bouddhisme zen, qui introduit le zazen (座禅 « assise méditative ») au Japon au XII ème siècle.

Lors de la méditation zazen, on s’assoit en silence, en observant sa respiration pour atteindre un état de clarté mentale. C’est comme si votre esprit devenait un étang calme où les pensées se reflètent sans perturbation.

Le zazen est devenu un symbole de la quête spirituelle et de la simplicité dans un monde souvent agité.

Les jardins zen

Les jardins zen japonais sont des chefs-d’œuvre de minimalisme et de symbolisme. Chaque élément, du gravier ratissé au rocher soigneusement placé, a une signification profonde. 

Ils sont conçus pour inspirer la contemplation et la réflexion, vous plongeant dans un état de tranquillité et d’harmonie avec l’univers.

J’apprécie beaucoup leur minimalisme et la symbolique derrière chaque élément utilisé pour leur création. Je trouve ces jardins sont vraiment apaisants.

La spiritualité au Japon. Un jardin japonais par Dbossarte.
Jardin zen par Dbossarte

Le shugendô

Le shugendô (修験道) est une tradition spirituelle unique au Japon, centrée sur la montagne et la recherche de l’ascèse (“effort visant à la perfection spirituelle par une discipline constante de vie”, dictionnaire Larousse). 

Ses pratiquants appelés yamabushi (山伏, “ceux qui se prosternent dans les montagnes”) , se retirent dans les montagnes pour méditer, jeûner et se rapprocher de la nature. 

Ils croient que cette ascèse leur permettra d’atteindre un état de purification et d’illumination. 

Les monts Gassan (月山), Haguro (羽黒山) et Yudono (湯殿山), connus sous le nom des trois monts Dewa (出羽三山, Dewa sanzan), représentent des sites sacrés dans la pratique du shugendô.

Les pèlerins viennent y chercher la sagesse et la paix intérieure.

La spiritualité dans la vie quotidienne au Japon

La spiritualité au Japon ne se limite pas aux temples et aux sanctuaires, mais elle s’intègre profondément dans la vie quotidienne des Japonais.

Ils observent souvent des rituels et des pratiques spirituelles à des occasions spéciales, comme le Nouvel An, les mariages, O bon (festival bouddhiste honorant les esprits des ancêtres), les funérailles


Les Japonais accordent également une grande importance aux valeurs telles que la gratitude, le respect envers les ancêtres et l’harmonie avec la nature. Elles sont des piliers de leur spiritualité.

Les festivals traditionnels (matsuri)

Malgré sa modernité, le Japon n’a pas oublié ses racines spirituelles

Les festivals traditionnels (appelés matsuri) sont des événements festifs qui se déroulent tout au long de l’année à travers le pays. 

Bien que souvent associés à des divinités shintô, ces festivals sont surtout une célébration de la culture, de la nature et de la spiritualité japonaises à travers des danses, des processions et des offrandes.

Si vous avez l’opportunité d’assister à un matsuri, n’hésitez pas : les danses traditionnelles, les costumes colorés et les offrandes rituelles font de ces festivals une expérience vraiment inoubliable !

Le pèlerinage de Shikoku

Le pèlerinage de Shikoku (四国八十八箇所, Shikoku hachijū hakkasho) est une aventure spirituelle unique. 
Composé de 88 temples dispersés sur l’île de Shikoku (une des quatre plus grandes îles du Japon), il offre aux pèlerins l’opportunité de se reconnecter avec leur spiritualité intérieure en parcourant des paysages magnifiques et en méditant dans des temples ancestraux.

La cérémonie du thé

La cérémonie du thé (sadō, 茶道) est un rituel millénaire au Japon. Elle incarne l’art de la simplicité et de la gratitude. 
Chaque geste, chaque ustensile a sa signification, créant une expérience méditative tout en dégustant du thé vert matcha.

Cérémonie du thé au Japon par Cottonbro Studio

Les onsen

Les Japonais considèrent les sources thermales naturelles du Japon, appelées onsen (温泉), comme bénéfiques pour leurs bienfaits curatifs.

Ils estiment que les onsen sont chargés d’une énergie spirituelle bienfaisante qui purifie à la fois le corps et l’âme.

L’art de la calligraphie

La calligraphie (書道, shodō) est une forme d’expression artistique profondément enracinée dans la culture japonaise. Chaque coup de pinceau est une méditation en soi, reliant l’artiste à son essence intérieure. 

La calligraphie est utilisée pour transmettre des poèmes, des enseignements bouddhistes et des vœux de bonne fortune. Chaque caractère tracé est un reflet de l’âme de l’artiste.

L’ikebana

L’ikebana (生け花) va au-delà de la simple composition florale, c’est une forme d’expression artistique et méditative.

On crée les arrangements floraux en suivant des principes esthétiques précis, mettant en valeur la beauté de chaque fleur et les harmonisant avec l’espace environnant.

L’ikebana est considéré comme une pratique contemplative qui favorise la tranquillité d’esprit et la connexion avec la nature.

Ikebana par 五玄土 ORIENTO

Le sumi-e

Le sumi-e (墨絵, peinture à l’encre) est un style de peinture à l’encre noire traditionnellement associé au bouddhisme zen

Cette forme d’art vise à capturer l’essence des objets avec un minimum de traits. 

Comme pour la calligraphie, chaque coup de pinceau est considéré comme une méditation en soi. Le résultat final est souvent une œuvre d’une grande simplicité mais d’une profonde signification.

Comme vous venez de le voir dans cet article, la spiritualité au Japon est une expérience profonde et diversifiée. 

Des sanctuaires shintô aux jardins zen, des matsuri aux onsens, chaque aspect de la vie au Japon imprègne cette connexion spirituelle unique avec la nature, la quête de la sérénité, et la recherche de l’équilibre dans la vie quotidienne.

Que vous soyez en quête d’éveil spirituel ou simplement curieux / curieuse de découvrir une culture riche et diversifiée, le Japon vous invite à plonger dans son monde spirituel fascinant.

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour découvrir mes photos.
Je parle de culture, de musique, de mes coups de cœur lecture, de séries, des dernières nouveautés japonaises...
Vous pouvez me faire part de vos questions et de vos demandes dans les commentaires. 😊 

Partagez cet article

Vous pourriez aussi aimer...

2 commentaire

  1. Comme tu le dis si bien, c’est fascinant ! J’ai l’impression que je n’aurai jamais assez d’une vie pour appréhender toute la culture japonaise !

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Alizée 😊​💕!
      C’est vrai que la culture japonaise est très riche et passionnante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *